Gouvernement: Dix nouveaux entrants dont des faucons d’UNIR

Le nouveau gouvernement a 23 ministres contre 28 pour le gouvernement Ahoomey-Zunu. Il  ne compte que 4 femmes contre 6 pour le précédent. L’UFC, la CPP (ce qui dénote de l’influence grandissante d’Edem Kodjo auprès de Faure Gnassingbé), et UNIR constituent l’essentiel de l’ossature de ce nouveau gouvernement. On note toutefois l’entrée des caciques de l’ex-RPT et d’UNIR. A remarquer la nomination au sein du gouvernement du vice-président d’UNIR, M. Georges Aïdam, ancien vice-président du CAR, parti d’opposition. A noter également l’éviction des jeunes ministres Kako Nubukpo et Christian Trimua, de célèbres universitaires qui donnaient un semblant de modernité à ce régime. Kako Nubukpo qui, à la surprise générale, a battu campagne pour Faure Gnassingbé, convoitait le poste de ministre de l’Economie et des Finances. A la fin, il n’a même pas pu garder le strapontin de propagande économique qu’est le ministère délégué auprès de la présidence en charge de la Prospective. Le projet Vision Togo 2030 vient de perdre celui qui se considérait comme son concepteur.

 Les ministres éjectés du gouvernement 

Mme. Ahoéfa Dédé Ekoué, ex-ministre de l’Action sociale; M. Koffi Essaw, ex-ministre de la Justice;  Mme. Anaté Kouméalo, ex-ministre de la Communication; M. Dammipi Noupokou, ex ministre des Mines et de l’Energie;  Mme Angèle Amouzou Dzake épouse Bansah, ex-ministre des Sports et de la Jeunesse;  Hamadou Brim BOURAÏMA-DIABACTE, ex-ministre de l’Enseignement technique; Me. Yakoubou HAMADOU, ex-ministre des Droits de l’Homme, de la Consolidation de la Démocratie, chargé de la mise en œuvre des recommandations de la CVJR; M. Eliott OHIN, ex-ministre de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration; M. Mawussi Djossou SEMODJI, ex-ministre de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire; M. Bissoune NABAGOU, ex-ministre de l’Equipement Rural; M. Gourdigou KOLANI, ex-ministre de la Fonction Publique; M. Yao Florent Badjam MAGANAWE, ex-ministre des Enseignements Primaire et Secondaire; M. John Siabi Kwamé-Kouma AGLO, ex-ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale; Kako Kossivi NUBUKPO, ex-ministre auprès de la présidence de la République, chargé de la Prospective et de l’Evaluation des politiques publiques; M. Eninam Christian TRIMUA, ex-Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République, chargé des relations avec les Institutions de la République; ASSOGBA Komi, ex-Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Enseignement technique.

Les nouveaux ministres 

Ministre de la Communication, de la culture, de la jeunesse, des sports et de la formation civique : M. Guy Madje Lorenzo;

Ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales : M. Payadowa Boukpessi;

Ministre des Enseignements primaires et secondaires : M. Komi Palamwe Tchakpele
Ministre de l’Enseignement Technique, de la formation professionnelle : M. Georges Kuwawou Aïdam

Ministre de la Justice et des relations avec les institutions de la république : M. Pyus Agbetome
Ministre de la Santé : Pr. Moustapha Mijiyawa
Ministre des Mines et de l’énergie : M. Dederiwe Abli Bidamon
Ministre de l’Action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation : Mme. Tchabinandi Kolani Nyentchare
Ministre auprès du Ministre d’Etat, Ministre de l’économie et des finances, chargé de la planification et de la prospective : M. Kossi Assimaidou
Ministre délégué auprès du Ministre d’Etat, Ministre de l’économie et des finances, chargé du Budget : M. Sani Yaya

Avatar
A propos Komi Dovlovi 818 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire