Alberto Olympio a quitté le tribunal après plusieurs heures d’audition

alberto

Entré chez le Doyen des Juges d’instruction à 9 heures, Alberto Olympio, le Président du Parti des Togolais a quitté le tribunal après plus de 5 heures d’horloge. Convoqué pour être entendu dans un dossier « plein de contradictions », selon des sources proches du tribunal, le leader du Parti des Togolais n’a pas fait de déclaration à sa sortie. «Il m’a été interdit de faire des déclarations sur le fond du dossier», a-t-il annoncé à la presse, au sortir du tribunal. Il se présentera de nouveau chez le juge ce 18 mars. 

Monsieur Alberto Olympio, fondateur d’Axxend Corporation, une société spécialisée en ingénierie informatique, installée dans 15 pays d’Afrique, est entendu dans une affaire qui sent le complot politique, selon la presse, même si le principal intéressé réfute a priori tout caractère autre que “judiciaire”.

Complot politique ?

Le directeur général de Cauris Management, un des actionnaires d’Axxend, aurait porté plainte contre Alberto Olympio pour détournement  d’un crédit de 2 millions Euros de la société à des fins personnelles. Cauris Management, une société d’investissement est l’un des principaux actionnaires d’Axxend à hauteur de 5 millions Euros.

Le plaignant dans cette affaire est Noël Eklo, fils d’un ancien baron du régime RPT, ancêtre d’UNIR, l’actuel parti au pouvoir. Financier de formation, Noël Eklo, 42 ans,  dirige Cauris Investissement, une société financière parrainée par la BOAD (Banque ouest-africaine de développement). A Lomé, Cauris Investissement a pris une participation dans la société de téléphonie mobile Moov-Togo. Selon La Lettre du Continent,  Noël Eklo serait un proche de Faure Gnassingbé.

D’où les forts soupçons de complot politique contre le richissime Alberto Olympio, ex-candidat déclaré à la présidentielle, qui a renoncé à sa participation «tant que les conditions de transparence ne seront pas réunies».

Selon notre confrère Jeune Afrique, Alberto Olympio a déclaré n’avoir signé aucun document en « nom propre » avec Cauris Management.

Dans ce cas, s’il y a détournement et abus de biens sociaux, selon un juriste, Cauris Management devrait attaquer la société partenaire Axxend Corporation. Or, Alberto Olympio ayant pris une mise en disponibilité de dix ans pour se consacrer à la politique, difficile de savoir quand exactement il aurait détourné les fonds dont on parle Noël Eklo. Ce qui expliquerait les incohérences dans le dossier dont ferait le cas l’un des assistants du Doyen des juges d’instruction.

Arrivé en politique seulement en août 2014 suite au premier congrès de son Parti des Togolais, Alberto Olympio peut se targuer d’être parmi les personnalités les plus importants du landerneau politique. Ce féru d’informatique, premier candidat déclaré à la présidentielle 2015, est un candidat qui gène à la “gênant”  au sein de l’opposition et redouté par le pouvoir. Ne traînant pas de casseroles, sans passé politique, il est un homme vierge apparu sur la scène qui tient un discours sans concessions envers le pouvoir de Faure Gnassingbé. La rumeur lui prête d’avoir amassé d’importants moyens financiers pour combattre le régime. Ayant de l’entregent et surtout connecté aux milieux diplomatiques grâce à d’innombrables réseaux, il fait figure d’opposant crédible et d’espoir pour le changement au Togo.

Auteur du livre, Je prends le parti des Togolais dans lequel il décline son projet politique, Alberto Olympio fait figure d’homme qui ringardise l’opposition traditionnelle et ridiculise un establishment du pouvoir vu comme aventuriers dénués d’ambition pour leur pays.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 876 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire