Des pays d’Afrique font la revue du programme Sandal sur la défécation à l’air libre

Vue des participants
Vue des participants
Vue des participants

Soixante-neuf acteurs de lutte contre la défécation à l’air libre du Togo, du Bénin, de Madagascar, de l’Union Européenne, du Fonds Mondial pour l’Assainissement (Global Sanitation Funds-GSF) et de l’UNICEF Togo prennent part du 13 au 15 janvier à un atelier de revue du programme Togo Sans Défécation à l’Air Libre (TOGO SANDAL). Pour répondre aux défis liés au secteur de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement, le gouvernement togolais se propose dans sa Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE) de recourir à la promotion de l’Assainissement Total Piloté par la Communauté (ATPC) et d’une stratégie de   communication pour un changement social et de comportement.

Le gouvernement a sollicité l’appui financier du Fonds Mondial pour l’Assainissement et la mise en œuvre de la stratégie d’ici 2018 pour gérer, en collaboration avec la Division de l’Hygiène et de l’Assainissement du Milieu (DHAM) du ministère de la Santé ce programme relatif à l’approche de l’ ATPC en vue de mettre fin à la défécation à l’air libre en milieu rural dans les régions des Savanes, de la Kara et dans 5 districts des plateaux dont l’Amou, Wawa, Moyen Mono, Danyi et Akébou.

L’introduction de l’approche ATPC pour l’utilisation des latrines contribuera en principe à réduire la morbidité et la mortalité des enfants de moins de 5 ans.

Ce premier atelier qui se tient après un an de mise en œuvre des 5% de la cible globale du programme vise à améliorer le cadre de mise en œuvre du programme à travers l’organisation de cette revue du programme.

Il s’agit de comprendre le contexte, les objectifs, la genèse et le processus d’intervention du Fonds Mondial pour l’Assainissement dans les régions des Savanes, de la Kara et des 5 districts des Plateaux à travers un partage d’expériences sur la mise en œuvre du programme, l’identification des défis et de s’inspirer des expériences du Madagascar et du Benin en matière institutionnelle et de mise en œuvre de l’approche ATPC.

L’objectif de l’ATPC est de mettre fin à la défécation à l’air libre en milieu rural dans les régions des Savanes, de la Kara et dans les cinq districts sanitaires des Plateaux. C’est une immense tâche tant le champ d’investigation est vaste afin que ce programme puisse effectivement contribuer à la réduction des maladies hydro-fécales des populations, en particulier la préservation de la santé des enfants de moins de 5 ans.

Le Temps/Atop

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1061 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire