Des jugements supplétifs pour sauver la scolarité de 30 enfants à Ségbé

CECOL’un des droits fondamentaux de l’enfant est l’établissement d’un acte de naissance qui lui garantisse entre autre, une éducation et une vie épanouies mais aussi sa citoyenneté et son affiliation. Ce souci est partagé entre l’association Amour, Développement, Accompagnement (ADA) et l’entreprise de construction des routes, CECO Group qui, ensemble développent des actions de développement dans le domaine de l’éducation et de la santé, dans les œuvres sociales en faveur de la promotion des activités génératrices de revenus chez la femme dans nos différents milieux. Cette fois-ci c’est à Ségbé Klémé Kpodzi que les deux partenaires ont choisi d’intervenir pour établir des actes de naissance à une trentaine d’enfants de cette localité située dans le canton de Aflao Sagbado.

Des jugements supplétifs, tenant lieu d’actes de naissance ont été établis et remis à 30 enfants âgés de 6 à 14 ans, en passe de s’inscrire à leur premier examen scolaire de CEPD. 17 filles en font partie. L’objectif est de permettre à ces bénéficiaires d’accomplir dans de bonnes conditions leur cursus scolaire.

L’acte de naissance est d’une importance primordiale dans la vie d’un être humain. Mais dans un environnement comme celui de Ségbé Klémé-kpodzi et d’autres milieux très lointains des centres urbains et centres de santé, où les accouchements et naissances se font à la maison et sans l’aide et soins des spécialistes et services sanitaires, le besoin de se faire établir un acte n’est qu’une question de second rang.

ADA et CECO Group viennent ainsi secourir des situations inconfortables qui sont légion dans le canton où les enfants sont parfois obligés d’abandonner ou d’écourter à bas âge leur cursus scolaire pour défaut d’actes de naissance. Rien que 30 enfants mais ils sont nombreux perdus dans les coins et villages environnants à ne pas en profiter. Les bénéficiaires ont été exhortés à l’assiduité et au travail bien fait à l’école. Il est nécessaire de déclarer les enfants nés à domicile ou dans un centre à l’Etat civil dans les délais pour l’établissement d’acte de naissance mais il n’y a personne pour fouiller dans les coins perdus.

La déclaration des naissances à l’Etat civil est majoritairement négligée dans ces milieux exposés à la traite et au trafic des enfants. Ségbé n’est qu’une illustration parmi tant d’autres villages du pays. L’acte de naissance est un préalable pour l’obtention d’autres pièces plus importantes comme la carte d’identité nationale, le permis de conduire, le passeport et même pour la composition des dossiers de demande d’emploi et de dépôt de candidature aux examens. Un enfant déclaré est une preuve du souci d’un bien-être pour lui pour sa participation au développement inclusif de son pays

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1045 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire