Atakpamé, capitale de la coiffure et de l’esthétique pendant neuf mois

Les artisans des chambres régionales des métiers des régions des Plateaux, Kara et Savanes vont s’accommoder avec les meilleures pratiques et standards dans la coiffure et l’esthétique. L’Organisation Nationale de Coiffure et Esthétique (ONCE) entreprend de renforcer les capacités des praticiens en coiffure et esthétique, à travers un projet qui s’intéresse aux patrons et patronnes des ateliers de coiffure et d’esthétique des trois régions précitées. Le projet a été lancé le 3 novembre dernier à Atakpamé. Atakpamé sera donc la capitale qui abritera cette formation de la jeunesse sur des thématiques relatives à la beauté et au bien-être physique de l’Homme.

COIFFURE

Il s’agira de recycler et former les praticiens d’esthétique et de coiffure en vue de l’obtention des diplômes professionnels d’Etat. Plusieurs centres sont retenus pour servir de cadres et accueillir les participantes. Du matériel de travail a été remis pour l’occasion et pendant neuf mois que dureront ces renforcements les candidats aux examens auront l’opportunité de compétir sur des notions de coiffure, de coupe des cheveux, des soins du visage et du corps, la pédicurie, la manucure et le massage. Ces thématiques seront complétées pas les connaissances sur la biologie, la chimie capillaire, la technologie appliquée, la gestion, les mathématiques, l’anglais, le français, la législation ainsi que le dessin d’art. Autant de modules pour compléter une formation reçue à la hâte chez des patrons qui n’avaient pas forcément ces notions, question d’actualiser leurs connaissances.

La formation professionnelle constitue un moyen sûr de création d’emplois et de lutte contre la pauvreté. Ce projet, selon le responsable, M. Aléké Pierre, compte former près de 300 jeunes dans ce corps de métier et les amener à être opérationnels à la fin de la formation. Le recyclage est le meilleur moyen d’adapter ses connaissances et de découvrir les nouveaux standards.

Avatar
A propos Emilie ORONG 692 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire