Cinq des six fédérations de l’enseignement rejettent l’appel de l’USET au boycott de la rentrée scolaire du 29 septembre

ag du lundi 15

Cinq des six fédérations d’enseignants ont désavoué publiquement l’Union des syndicats de l’enseignement du Togo (USET) qui a ouvertement menacé de ne pas reprendre les chemins de l’école si les primes de rentrée et de bibliothèque ne sont pas payées.

Dans une mise en scène digne de l’époque d’Eyadema, les principaux leaders des cinq fédérations « loyalistes », ont fait lecture d’un communiqué à la télé rejetant l’appel au boycott de la rentrée par l’USET et appelant à la reprise des classes ce 29 septembre, en présence du directeur du cabinet du ministre de l’éducation.

Cependant, les cinq fédérations ont relevé toutefois dans leur communiqué que les primes de rentrée et de bibliothèque doivent être payées au plus tard le 7 octobre, soit une semaine après la rentrée des classes.

L’USET, le plus radical des syndicats mis en minorité, le gouvernement a apparemment réussi à sauver sa rentrée. Reste à savoir si ce répit sera de longue durée et l’échéance du 7 octobre respectée. Visiblement la tension entre le gouvernement et les syndicats enseignants n’est pas prête de s’estomper en dépit des séances de travail tenues les 18 et 19 septembre dernier à Kpalimé.

 

 

 

 

A propos Komi Dovlovi 1013 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire