Hadj 2014 : Le lieutenant-colonel Yark Damehane dément toute action illicite dans l’organisation du Hadj 2014

Colonel Yark Damehane

Membre de la Commission national du Hadj (CNH), le lieutenant-colonel Yark Damehane, a démenti hier jeudi les accusations de corruption portées par une agence de voyage. L’agence en question accuse la CNH de corruption et de fraude à l’enrôlement d’étrangers au détriment des Togolais musulmans candidats au Had 2014. Plusieurs Togolais parmi les 1625 enrôlés – soit le nombre de place accordé au Togo- ne pourraient pas ainsi effectuer le voyage faute de places.

Ce que dément le ministre de la Sécurité et de la Protection civile en accusant à son tour cette agence d’abus de confiance. Selon le ministre, le problème se situe au niveau des agences.

«Le regroupement des agences n’est pas obligatoire. Il y a une agence qui a dit que c’est elle qui a appris le travail à ses concurrents et ne veut pas s’aligner derrière eux. Elle n’a versé l’argent que pour 33 personnes et c’est à elle d’expliquer aux autres dont l’argent se trouve avec lui la raison de son refus de versement », a indiqué le ministre Yark.

Le prix du Hadj est fixé cette année à 1, 850 millions comme l’année dernière. Dès que les travaux sont lancés, des Agences se sont regroupées pour payer et prendre le nombre de cartons qui doit servir à établir le passeport équivalent à la somme versée. Le lieutenant-colonel demande aux futurs pèlerins de porter plainte contre l’agence  en question devant les tribunaux.

Chaque année l’organisation du pèlerinage  à la Mecque est émaillée d’incidents, exception faite de l’année 2013.

 

 

Avatar
A propos Komi Dovlovi 836 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire