Candidature unique : Jean Kissi,  le plus grand commun diviseur?

Jean Kissi, le secrétaire exécutif de l’Arc-en-ciel est dans le collimateur de la plupart des membres de la Coalition. Il apparaît de plus en plus comme le plus grand commun diviseur de l’opposition.  Dans une lettre qu’il lui aurait adressée,  en réponse à des propos tenus sur une radio privée, Me Mohammed Tchassona et son parti le MCD, affirment clairement que la candidature unique de toute l’opposition à la présidentielle 2015 a  été et reste toujours le cheval de bataille de la coalition. En conséquence, les propos tenus par Jean Kissi selon lesquels Me Dodji Apevon est le candidat unique de la coalition Arc-en-ciel à la présidentielle sont dénués de tout fondement.

Me Mohammed Tchasonna avait déjà créé un mini séisme avec le choix de Me Dodji Apevon comme candidat de la coalition. Avec cette deuxième intervention, il apparaît clairement que son parti n’apprécie le timing du choix de l’Arc-en-ciel, au moment où la coalition entre en discussion avec le CST.

jean kissi

Me Dodji Apevon, l’élu de la coalition, avait déclaré lui-même n’avoir pas mandaté Jean Kissi de faire les déclarations qui étaient les siennes sur Radio Victoire FM. Et le secrétaire général du CAR a eu ouvertement un clash avec M. Abass Kaboua, le leader du CST, sur ces considérations. Le président du Mouvement des Républicains centristes (MRC) a accusé M. Kissi de rouler dans l’ombre pour Me Yawovi Agboyibo, président d’honneur du CAR.

En réalité, Jean Kissi ferait plutôt non le jeu de Me Yawovi Agboyibo, mais un simple calcul politicien: il mise sur la défaite de l’opposition en 2015 et essayerait de prendre date donc pour 2020. Car, il devient de plus en plus évident que Jean-Pierre Fabre et l’ANC  jouent leur avenir à la présidentielle de l’année prochaine.

La question de la candidature unique est sur toutes les lèvres à cause du mode de scrutin uninominal à un seul tour, qui semble favorable au candidat UNIR, Faure Gnassingbé. Le réalisme voudrait qu’il y ait plus de chance de l’opposition de l’emporter en cas d’un candidat unique face au successeur d’Eyadema.

La présidentielle aura lieu probablement au premier trimestre 2015.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 836 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire