Les Béninois souhaitent que leur pays soit mieux gouverné

A quelques jours de la célébration du 54ème anniversaire de l’accession du Bénin à l’indépendance, le 1er août prochain, les Béninois souhaitent que leur pays soit mieux gouverné au cours des prochaines années.

Lors d’un micro-trottoir mené le lundi 28 juillet par Xinhua à Cotonou, capitale économique du Bénin, les Béninois, toutes catégories socio-professionnelles confondues, ont estimé que le niveau atteint par le développement de leur pays depuis son accession à la souveraineté internationale à nos jours est encore en deçà des vœux émis par les pères fondateurs de l’indépendance en 1960. A la veille de l’indépendance du 1er août 1960, les populations du Dahomey, colonie de la France, avaient besoin de se libérer du joug du colonialisme, de créer un Etat souverain et indépendant, et promouvoir le développement, ont-ils rappelé. Mais de nos jours, ont-ils déploré, après 54 années de l’accession à la souveraineté internationale, le pays reste confronté à de nombreux défis pour son développement.

Au Bénin, les statistiques montrent que des défis importants se situent au niveau de l’ampleur de la pauvreté, notamment en milieu rural, de l’insécurité alimentaire, de la question préoccupante du chômage des jeunes et du financement du développement, ont-ils relevé. Pour Mesmin Gangbotin, un conducteur de taxi-moto, le relèvement de ces défis constitue un sujet de préoccupation majeure pour la grande majorité des populations béninoises. « Face à ces défis, il devient impérieux d’identifier de nouvelles politiques en faveur des pauvres permettant, entre autres, de mieux tirer profit du potentiel de croissance, notamment en milieu rural, et d’utiliser ce cadre pour générer de l’emploi pour les jeunes », a-t-il préconisé.

L’économiste François Dossou a estimé que malgré les efforts du gouvernement à la consolidation du cadre macroéconomique avec l’ assainissement des finances publiques, la maîtrise de l’inflation et la mobilisation des ressources internes, le Bénin se doit non seulement d’accélérer sa croissance, mais surtout de la transformer en développement durable et équitable, bénéficiant aux plus vulnérables à travers une solidarité exigeante.
XINHUA

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1040 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire