Explosion mortelle à Ouagadougou

Une violente explosion a secoué hier soir un quartier populaire de la capitale du Burkina Faso. Les forces de l’ordre annoncent 4 morts et une quarantaine de blessés. Explosion BF

Quatre personnes sont mortes et 38 ont été blessées dans l’explosion mardi soir d’un dépôt d’explosifs à Ouagadougou, a annoncé mercredi le directeur de la sécurité national M. Omer Batiolo, qui a formellement rejeté toute hypothèse d’attentat.

“Deux morts ont été constatés” et “des morceaux de corps humains retrouvés dans les décombres, appartenant vraisemblablement à deux (autres) personnes”, a déclaré M. Batiolo au cours d’une conférence de presse. Selon la même source, trente-deux des 38 blessés ont été évacués à l’hôpital.

Alors que les Ouagalais commençaient à spéculer sur les causes de cette explosion, la police estime que le sinistre, d’origine “accidentelle”, a été provoqué par l’activation d’explosifs destinés à un usage minier qui étaient illégalement stockés dans une maison.

Selon le bilan de source policière, une vingtaine de maison (21 précisément) ont été effondrées ou détruites, dans un périmètre de 100 mètres autour du lieu de l’explosion.

L’explosion a eu lieu derrière la cour de la maison du Larlé Naba, un chef traditionnel, député à l’Assemblée nationale, ayant rejoint l’opposition récemment.

Le Temps

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 880 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire