Commerce coton graine/un nouveau mécanisme de fixation de prix d’achat validé

Le mécanisme révisé de fixation de prix d’achat du coton graine au producteur a été validé lors d’un atelier tenu le mercredi 18 décembre à Atakpamé. Cette rencontre a été initiée par la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT) et la Fédération Nationale des Groupements des Producteurs du Coton (FNGPC). Elle a regroupé les acteurs du secteur du coton, les partenaires techniques et financiers, les experts d’étude sur les prix des matières premières, les organisations non gouvernementales intervenant dans le secteur agricole et la société civile.

Selon le nouveau document validé par l’ensemble de ces acteurs, le prix du kilogramme du coton graine, dépendrait du tonnage à la production avec un seuil de découragement qui ne devrait pas être en dessous de 198 F CFA le kg pour une production moyenne de 1250 kg à l’hectare. Ce principe prévoit un fonds de soutien et l’identification du rôle de l’Etat dans l’accompagnement de la filière cotonnière en matière de gestion de ce mécanisme.

Avant que ces acteurs ne s’accordent sur les termes de ce mécanisme approprié au Togo, ils ont passé au peigne fin les différentes articulations du document, notamment ses principes de base et la grille de calcul des prix.

Présentant les avantages de ce mécanisme, le chargé de communication à la FNGPC, Sokpoh Béthino, a indiqué qu’il prévoit renforcer la bonne gouvernance et la gestion transparente de la filière cotonnière au Togo, l’entretien des pistes, le financement des recherches, le renforcement du personnel et l’augmentation du tonnage à l’horizon 2022. Il a par ailleurs précisé que la fixation des prix d’achat du coton graine suit le cours normal de la société et le cours mondial du coton fibre.

Le préfet de l’Ogou , Allagbé Kokou Bayèdjê, a à l’occasion relevé que la filière cotonnière en se dotant de ce mécanisme, a choisi de faire de la transparence l’outil de sa gestion ; car elle fait le pari d’une gestion consensuelle et saine des affaires en offrant au producteur de coton graine, un prix d’achat le plus avantageux possible.

Le directeur général de la NSCT, Dr Djagni Kokou, a pour sa part indiqué que cette révision consensuelle est un signe de maturité.

Expliquant les raisons de cette révision, le président du conseil d’administration de la FNGPC, Hodabalo Yosso, a affirmé que l’ancien mécanisme de fixation du prix d’achat du coton graine adopté en janvier 2009, présentait des insuffisances qui ne permettaient pas à la NSCT et à la FNGPC de s’entendre sur les prix à communiquer aux producteurs. D’ici 10 ans, la NSCT table sur 200.000 tonnes annuels et la transformation locale d’au moins 10% de la production, a-t-il ajouté.

Le Togo occupe la 45e place mondiale dans la production de coton-graine et la 5e dans la sous-région ouest-africaine, selon une étude réalisée de l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture (FAO). Le secteur cotonnier contribue à environ 4,3% au Produit Intérieur Brut (PIB) du Togo.

 ATOP/DSW/

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1050 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire