«Souffle» ou comment rationaliser produits phytosanitaires et déchets agricoles

Une mission évangélique va aider les producteurs maraîchers dans le cadre de son projet «Souffle» pour rationaliser l’utilisation des produits chimiques.

La Mission Evangélique de la Réconciliation (M.E.REC) a lancé son projet «Souffle» à l’intention des producteurs maraichers de Baguida Bateauvi, destiné à rationaliser les produits phytosanitaires à la gestion des déchets agricoles en vue de préserver l’environnement par la vulgarisation des bonnes pratiques et la gestion des déchets agricoles. Ce devrait être une bouffée d’oxygène à l’environnement.

La mise en œuvre du projet comprend collecte et gestion des déchets agricoles au Togo, des débats de proximité pour aider à augmenter les productions en minimisant les risques phytosanitaires, sanitaires et environnementaux.

Il est notoire que les produits phytosanitaires (pesticides, insecticides, raticides, fongicides et les herbicides) sont des composés chimiques dotés de propriétés toxicologiques qui sont en même temps utilisés en agriculture pour lutter contre les insectes, les rongeurs, les champignons, les mauvaises herbes, ainsi que dans les ménages pour lutter contre les moustiques et leurs vecteurs. Nécessaires pour l’amélioration des productions agricoles et la qualité de vie, ils se sont avérés très toxiques à différents degrés posant un problème de santé publique. En plus d’encrasser et d’enlaidir le paysage, ces déchets constituent un danger avec de graves conséquences économiques, sociales et environnementales identiques aux produits eux-mêmes. Producteurs, opérateurs économiques, pouvoirs publics,  acteurs sociaux, doivent préserver l’environnement et la santé.

M.E.REC mène des activités à contribuer à la professionnalisation du métier d’agriculture à travers l’amélioration de la production agricole.

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article