L’actualité vue par Le Temps du Togo

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

L’opposition togolaise à la croisée des chemins

Au Togo, les forces qui se réclament de l’opposition ne forment plus une alternative crédible face au pouvoir UNIR. Dans les fora des citoyens partisans du changement démocratique, cela relève désormais d’une évidence, surtout après la piteuse prestation offerte en Avril passé par le CAP 2015 dans le cadre de l’élection présidentielle dont le processus eût pu se dérouler autrement.

Il devient clair pour tout observateur averti de la scène politique au Togo que les opposants au régime ont non seulement perdu le combat des urnes mais également celui de la rue et du cœur de leurs partisans.

La présidentielle 2015 est le pire scrutin auquel les partis de l’opposition démocratique aient participé depuis 1998. Ils avaient une chance extraordinaire de contraindre le régime UNIR, non seulement à accéder aux réformes politiques mais à abdiquer sous la pression populaire. A la fin de l’année 2014, avec le contexte politique au niveau sous-régional et l’ambiance générale sur le plan international sur la question de la limitation des mandats, il ne restait aux opposants qu’à se réunir, avoir un plan d’action commun pour soumettre le pouvoir. Mais la tendance dominante de l’opposition représentée par le parti Alliance des Forces de Changement (ANC) a décidé d’œuvrer autrement. Forte de son score relatif aux législatives de 2013, l’ANC dicte mène la danse à sa manière.

Une popularité à fleur de peau

L’ANC est ses alliés du moment ont cru pouvoir surfer sur la popularité apparente dont ils jouissaient à Lomé et dans quelques localités du pays. Ils ont fait preuve de beaucoup de suffisance, allant jusqu’à croire qu’ils avaient les cartes en main pour déjouer les fraudes et les manipulations dont le régime s’était toujours servi pour se maintenir.

L’opposition traditionnelle avait conservé au sein de l’opinion la confiance dont elle jouissait. Mais elle n’avait pas réussi à se faire une place au sein des classes moyennes urbaines et des forces sociales. Ces dernières avaient tout pour détester le gouvernement et son manque de résultat, mais n’étaient pas disposées à suivre les opposants dans une aventure électorale sans issue.

L’opposition ANC avait commencé à perdre depuis les opérations de révision des listes électorales. Elle était restée à Lomé, pendant que le pouvoir avait disposé dans toutes les préfectures ses missi dominici pour identifier, mobiliser et conditionner les électeurs potentiels…

Quand on écoute les gens parler aujourd’hui, à Lomé et dans d’autres villes, on a l’impression que les citoyens ordinaires sont devenus plus stratèges que les politiques qui sont supposés les former et les guider. C’est ainsi que plusieurs organisations de la société civile et des acteurs clé de la presse d’opposition ne sont plus disposés à suivre ces responsables politiques. Les critiques sont devenues plus virulentes et les adversités plus incisives, au point qu’au lendemain de la présidentielle, de nombreuses voix (et pas des moindres) s’étaient élevées contre toute action visant à défendre « la victoire » de Jean-Pierre Fabre. Le charme est rompu!

On se cherche…

Comme d’habitude, c’est de la diaspora que des appels et des initiatives viennent le plus pour essayer à nouveau de colmater les brèches. Mais comme de coutume, ces tentatives ne font pas long feu et ne peuvent remplacer l’action politique de terrain. Les Togolais au pays et à l’étranger sont nombreux à conjurer un renouveau dans l’opposition. Mais ceci n’est pas nouveau; chaque fois que l’opposition perd une élection – et elle en a perdu des masses – ses partisans ont envie de tout chambouler.

Certains veulent donner du sang neuf dans l’opposition. Voir émerger de nouvelles têtes qui porteraient mieux la lutte pour le changement. D’autres pensent qu’il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Il n’est pas possible à leurs yeux de réformer tout de go toute l’opposition, au regard du contexte politique particulier du pays.

L’avenir de l’opposition politique togolaise ne se dessine pas sous de bons auspices. La chose la plus malheureuse, c’est qu’elle risque de se faire plaquer au poteau dans le cadre du processus des élections municipales en vue. Les signes ne trompent pas et la configuration du nouveau gouvernement le montre bien: la décentralisation est devenue une priorité pour Faure Gnassingbé. Et l’UNIR fera tout pour remporter ces élections locales, y compris en tripatouillant. Comme pour la présidentielle 2015, le pouvoir risque de n’avoir face à lui qu’une opposition désorganisée et sans stratégie.

K. Agboglati.

4626 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 355 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter