Le sit-in devant la CENI dispersé par des canons à eau

20150312_CENI_photo Alberto
Un ancien gendarme couché sur la route pour empêcher un canon à eau de réprimer la manifestation des ODDH et du mouvement Tchoboé

 

Le sit-in des ODDH et du mouvement Tchoboé devant la CENI a tourné court ce matin. La manifestation à laquelle participait une cinquantaine de personnes a été rapidement dispersée par les forces de l’ordre à l’aide de canons à eau.

Le sit-in avait pour but de demander l’audit du fichier électoral avant la tenue de la présidentielle le 15 avril prochain. On peut remarquer tout de même l’action héroïque d’un ancien gendarme couché en travers du boulevard Eyadema pour empêcher le véhicule de la gendarmerie de passer réprimer la manifestation.

Le mouvement Tchoboé constitué des partis politiques (PNP, MRC, et PNP) ainsi que la Synergie des organisations des droits de l’homme, lancent un appel au boycott actif de la présidentielle prochaine. Ils demandent aux populations d’empêcher la tenue du scrutin.

Pour la première fois au Togo, la question de l’audit du fichier électoral devient un sujet de bataille. Portée par le candidat du Parti des Togolais, Alberto Olympio, rejoint dans ce combat par d’autres partis politiques, le sujet suscite des passions au sein de la classe politique et  jette le doute sur la crédibilité du scrutin d’avril.

Plusieurs candidats déclarés ont renoncé à leur participation suite au refus de la CENI de permettre l’accès au fichier électoral, selon l’article 60 du code électoral. Ils accusent la CENI de préparer une fraude électorale massive en faveur du candidat du pouvoir, Faure Gnassingbé.

Voici ce que stipule l’article 60 du code électoral:
Section 4
Du contrôle des inscriptions sur les listes électorales
Article 60.
“La CENI gère le fichier électoral en vue du contrôle des inscriptions sur les listes électorales.
Les PARTIS POLITIQUES légalement constitués et le ministère chargé de l’administration territoriale ONT UN DROIT d’accès au FICHIER ELECTORAL.
Les conditions d’organisation et de fonctionnement du fichier sont définies par la CENI et fixées par décret.

Cinq candidats dont quatre de l’opposition sont en course pour cette présidentielle.

Avatar
About Komi Dovlovi 796 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Be the first to comment

Commenter cet article