Des prêtres et adeptes d’Alafia célèbrent « Péta-Totro » ou la nouvelle année

ALAFIADes prêtres et adeptes de la divinité « Alafia » regroupés au sein de l’Association de Promotion des Cultes Traditionnels Africains (APROCTRA) du Togo, du Bénin, du Ghana, du Nigéria, du Gabon et du Congo, se sont retrouvés du 4 au 8 décembre à Tsévié pour leur cérémonie annuelle «Peta–Totro» ou prière pour la nouvelle année.

A l’occasion ce fut aussi le 49ème anniversaire de règne de Togbui Sowada, sous le parrainage de Togbui Attikpo Sowada Agama, grand prêtre d’Alafia, président de l’association et chef du village de Vo-Toka.

Elle a débuté par les rites de lancement «Avo do Vodou» suivis d’autres cérémonies dont l’accueil de la divinité et le renouvellement du pacte « Zo–drandran » ainsi que des cultes d’actions de grâce pour remercier les ancêtres pour l’année qui s’écoule et implorer leurs bénédictions pour l’année nouvelle.

L’apothéose a été marquée par des sacrifices à la divinité « Lanka–Sosso » au cours desquels les adeptes ont à travers des cérémonies demandé aux mânes des ancêtres d’écarter tout malheur et d’instaurer la paix et l’union entre les Togolais et les adeptes d’Alafia.

L’APROCTRA a pour but de promouvoir les cultes traditionnels africains et d’œuvrer pour le bien-être des communautés. L’association vient d’initier un projet d’Appui au Développement Socio-économique de la préfecture du Vo (PADES – Vo) qui sera lancé le 17 décembre prochain en vue de contribuer au développement du pays.

Le Temps/Atop

Soyez le premier à commenter

Vos commentaires sur l'article