Les femmes rurales de Tsévié promettent des légumes bio à tous les ménages

BIOLes membres de l’association des femmes contre la pauvreté (AFCP) qui résident à Tsévié se forment à une production additionnelle dans la perspective d’augmenter leurs produits agricoles, de donner du gout et de la qualité à ces produits et d’améliorer substantiellement leurs sources de revenus au sein de leur communauté.

Ces femmes se donnent deux semaines pour réussir le pari de donner une nouvelle saveur aux produits maraîchers de la région. Pendant deux semaines elles veulent entreprendre la production des légumes biologiques (légumes bio) en améliorant leurs connaissances en techniques de production à base des fertilisants biologiques. C’est, en prévision, la quête de l’autonomisation de la femme qui mobilise celles de Tsévié à vouloir développer de nouvelles activités génératrices de revenus. Les participantes pratiqueront le maraîchage biologique, la conservation des légumes, la technique de l’irrigation goutte à goutte adaptée et en gestion d’une AGR.

L’autonomisation des femmes est un enjeu majeur et elles consentent à mettre sur le marché les légumes bio, conscientes que les engrais chimiques sont à la base de nombreuses maladies. Les femmes veulent par ce fait accroître leurs revenus pour leur mieux-être.

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1040 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire