L’actualité vue par Le Temps du Togo

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

Elections RDC: un milicien condamné pour viols sur enfants, candidat

En RDC une ONG est en colère contre la CENI…

Kenya : La vice-présidente de la Cour suprême arrêtée pour corruption

La vice-présidente de la Cour suprême du Kenya, Philomena Mwilu,…

Le Bénin introduit une taxe sur les réseaux sociaux

Depuis le 03 août 2018, l’utilisation de WhatsApp, Facebook, Twitter…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Vers une union de l’opposition togolaise?

L’échec du dialogue politique a apparemment sonné l’opposition à telle enseigne qu’elle semble retrouver le sens de la réflexion. Une stratégie pour une unité d’action semble se dessiner avec des rencontres secrètes entre la Coalition Arc-en-ciel et le Collectif Sauvons le Togo (CST). Mais on en est pour le moment à des manœuvres partisanes. A quand de vraies discussions pour une alternance crédible ?

C’est Patrick Lawson, le vice-président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), parti cheville ouvrière du CST, qui a vendu la mèche sur radio Kanal FM :

Nous voulons que l’opposition puisse avoir une stratégie commune qui lui permette de gagner les prochaines échéances électorales. C’est parce que nous venons de terminer le dialogue, il fallait qu’Arc-en-ciel nous explique ce qui arrive au député Targone, et nous, de notre côté, nous fassions le débriefing et qu’on informe les populations que nous ne sommes pas encore revus.  C’est ce que nous avons décidé. Nous sommes en face du danger et l’échec de ce dialogue nous a encore le plus motivés.

Grosso modo, les deux coalitions seraient en train de travailler sur « une plate-forme à minima  entre les deux entités, devant permettre au CST et à la Coalition Arc-en-ciel de gouverner ce pays ensemble très bientôt.

Patrick Lawson, vice-président de l'Alliance nationale pour le changement

Patrick Lawson, vice-président de l’Alliance nationale pour le changement

 

Des propos un brin optimistes de Patrick Lawson, mais qui cachent en réalité les intentions réelles des négociations secrètes entre les « deux entités ». Dans le cadre de la présidentielle prochaine, l’opposition part avec plusieurs désavantages dont le cadre électoral qui fixe le mode de scrutin à un seul tour, une commission électorale taillée sur mesure pour le pouvoir, une  Cour constitutionnelle à la solde du pouvoir, une machine électorale vieille d’au moins 20 ans, et des moyens colossaux du régime dont le candidat probable Faure Gnassingbé semble déjà parti en campagne avec l’activisme débridé de sa ministre en charge du développement à la base.

Au sein de l’opinion, on demande à l’opposition togolaise d’avoir une candidature unique, un programme commun de gouvernement, et la mutualisation des moyens et des ressources tant humains, techniques et financiers, dans la perspective de la présidentielle 2015.

Leadership non controversé,  mutualisation des ressources

Or, les récentes législatives ont démontré l’échec de l’opposition à s’entendre sur la réalisation de ces objectifs. Le Collectif Sauvons le Togo avait mis en échec une possible attente de listes communes avec la Coalition Arc-en-ciel, en alléguant un retard de calendrier.

C’est le même cas  qui se pose de nouveau à l’opposition, que le pouvoir met au défi de réaliser son union voire son unité, d’avoir une candidature unique crédible devant rassurer les forces conservatrices quant à une alternance pour tous, de concevoir un programme commun de gouvernement, et de disposer des moyens financiers et des ressources humaines pour triompher de la redoutable machine électorale mise en place par un pouvoir presque quinquagénaire. La question d’un leadership s’imposant à tout le monde est indispensable, car en face celui de Faure Gnassingbé s’impose à toutes les voix de son camp de façon absolue.

L’histoire du processus démocratique depuis 1991, a donné lieu à des rassemblements de l’opposition. Mais l’exemple du COD I et COD II est décrié par beaucoup de partis, ce sont généralement des unions de façade qui s’éclatent à la veille des présidentielles du fait des ego surdimensionnés des leaders de partis, chacun  s’estimant être le plus beau pour être le candidat, le seul possible. D’où en 1993, un non-rassemblement derrière Edem Kodjo, pourtant candidat du COD II. Peu soutenu par ses pairs de l’opposition, ce dernier, un maladroit et un mauvais tacticien a réussi tout de même à perdre la présidentielle malgré le soutien de la France.

En 2005, l’opposition a réussi à avoir une candidature unique face à Faure Gnassingbé. La candidature de Bob Akitani, vice-président de l’UFC, parti extrêmement populaire à l’époque a réussi à avoir le soutien de tous les grands partis de l’opposition dont les leaders sont pourtant des adversaires acharnés de Gilchrist Olympio. Peut-être cette candidature unique a-t-elle été possible à cause de l’urgence historique causée par la mort d’Eyadema, après 38 ans de règne,  et de l’impréparation des partis face à un événement prévisible mais pour lequel ils n’avaient prévu aucune stratégie ni scénario d’issue. La candidature unique en 2005, à la faveur des pressions de certaines puissances a été donc un pis-aller et un raccourci, même si elle a été possible grâce au leadership de Gilchrist Olympio. Un leadership malavisé qui a fourgué un vieillard,  candidat peu crédible face à un jeune qu’on présentait comme moderne !

Les propos de Patrick Lawson paraissent comme des manœuvres de partis pour gérer un gain, et non  comme une volonté réelle d’asseoir les bases d’une alternance crédible. Car, ce n’est un secret pour personne que l’ANC, autant que l’UFC par le passé, ne fait pas mystère de revendiquer le monopole de l’opposition, et de considérer Jean-Pierre Fabre comme LE candidat.

Il faudrait que le Collectif Sauvons Le Togo et la coalition Arc-en-ciel sortent des schémas partisans, et travaillent en collaboration avec la société civile pour que l’on trouve objectivement le candidat unique, l’homme capable de rassembler tous les Togolais.

L’histoire récente de l’Espagne, du Portugal, du Chili, du Brésil et de l’Argentine, et de l’Afrique du Sud, montrent que pour un changement véritable, il faut un rassembleur dont le leadership ne souffre d’aucune controverse.

K. Dovlovi

2377 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 24 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter