L’actualité vue par Le Temps du Togo

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

Le Togo contre la criminalité faunique et floristique

L’autorité chargée de la protection de l’environnement et des ressources…

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Dialogue politique : L’enthousiasme surabondant des partis politiques

Après deux rencontres avec le Premier ministre pour discuter de la relance du dialogue politique intertogolais, les responsables des principaux partis de l’opposition affichent une confiance qui peut surprendre tout observateur averti du jeu politique au Togo.

ahoumey-zunu_bawara

Le premier ministre, visiblement content de son rôle

C’est l’opposition politique qui a réclamé le dialogue en vue d’amener les autorités dirigeantes à engager les réformes pour le renforcement du dispositif normatif et institutionnel pour des élections démocratiques au Togo. Le chef de l’Etat avait réagi en indiquant que les discussions pour les réformes devraient se mener à l’Assemblée Nationale. Les consultations que le Premier Ministre Arthème Ahoomey-Zunu vient d’avoir avec la classe politique étaient destinées à préparer lesdites discussions politiques. Face aux partis politiques, la délégation du gouvernement était composée du Premier Ministre Ahoomey-Zunu, de Pré Simfétchéou, son Directeur de Cabinet, du ministre Gilbert Bawara de l’Administration Territoriale et du Secrétaire d’Etat, Christian Trimua.

Les réactions des représentants des partis politiques du pouvoir et de l’opposition sont pour le moins surprenantes, après leur rencontre avec le chef du gouvernement. Alors même que les échanges n’ont pas commencé dans le fond, tous se montrent satisfaits. C’est plutôt le décorum mis en place par l’exécutif qui semble rassurer les protagonistes : les discussions commenceront la semaine prochaine ; un local aménagé dans l’immeuble de Togo Telecom en servira de cadre ; le gouvernement aura un statut d’observateur…

Les réformes devraient porter sur six grands points : le régime politique, la nomination et les prérogatives du Premier Ministre, les conditions d’éligibilité du Président de la République, la durée et la limitation du mandat présidentiel, l’institution d’un Sénat et enfin, la réforme de la Cour Constitutionnelle. Ces points ne seront abordés qu’à l’ouverture des négociations entre les différents acteurs, c’est-à-dire les partis représentés à l’Assemblée Nationale.

Bonnes dispositions

Les responsables des partis politiques pratiquent une courtoisie touchante. Opposition toutes tendances et parti au pouvoir ont tous salué les efforts du gouvernement pour relancer le dialogue. Patrick Lawson, le chef de la délégation du principal parti de l’opposition ANC a déclaré : « Nous mettons tout en œuvre pour que ce dialogue soit une réussite ». Georges Aïdam, vice-président d’UNIR ne dit pas autre chose lorsqu’il déclare : « nous prenons acte de ce qui nous a été proposé ; nous ferons de notre mieux pour aboutir à des résultats attendus par le peuple » et le 2ème vice-président du parti au pouvoir, Katary Foly Bazy de renchérir : « Si l’esprit que nous avons constaté ce matin se poursuit, nous estimons que nous pourrons faire un très bon travail ».

Nous mettons tout en œuvre pour que ce dialogue soit une réussite

AHOOMEY-ZUNU-GOGUEH

Ahoomey-Zunu, accueillant Goguéh de l’ADDI

Malgré ces bonnes intentions, l’ANC dans un communiqué publié mardi a tenu à préciser que le parti a souligné « l’importance qu’il convient d’accorder au caractère structuré du dialogue, qui doit être placé sous la conduite d’un Médiateur et faire l’objet d’une préparation attentive et efficace. »

En attendant la discorde ?

Ce serait une vue de l’esprit de croire que cette bonne entente se poursuivra longtemps. Les sujets à l’ordre du jour sont épineux et il y a deux facteurs de complication : il n’est prévue aucune coordination explicite pour superviser le dialogue ; de plus le désordre dans l’opposition pourrait conduire à des positions inconciliables.

A défaut d’une plateforme commune et d’une stratégie unitaire, les partis de l’opposition risquent d’être leur propre facteur d’échec. Les acteurs dans ce dialogue du côté des opposants sont : ANC, CAR, ADDI et Sursaut Togo. Jouissant de leur légitimité au parlement, ces formations politiques se retrouvent porteuses de luttes longtemps menées par l’ensemble de l’opposition au régime. Plusieurs partis politiques hors de l’hémicycle dénient la qualité de chef de l’opposition à Jean-Pierre Fabre de l’ANC.

Contrairement aux précédentes négociations, celle qui commence n’a pas de médiateur ou de facilitateur. Le Burkina Faso avait joué ce rôle, par la personne de son président actuellement aux prises avec ses propres problèmes. Il est surprenant que les discussions préliminaires entre les partis et le gouvernement n’aient pas permis de se mettre d’accord sur une personnalité nationale, capable de diriger les débats.

Le rôle que s’assigne l’exécutif togolais a aussi de quoi créer le flou. On se demande le mandat que des représentants d’UNIR détiendront dans les discussions et comment les décisions du dialogue pourraient être opposables au gouvernement-observateur.

L’absence de ces garanties pourrait donner l’impression que la volonté politique affichée par Faure Gnassingbé ne soit pas si forte. Mais on n’est qu’au début ; et la suite des rencontres entre les protagonistes situeront sur l’étendue des enjeux.

K. Agboglati

1972 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 34 times, 1 visits today)

1 comment

  1. Michel. O

    Le titre est bien trouvé pour cet article. C’est vraiment un enthousiasme surabondant. Je ne comprends pas comment ces opposants peuvent être si naïfs en pensant qu’ils peuvent par le dialogue amener le pouvoir à céder. Nous sommes ici au Togo et on se connaît tous bien. Ce terrain de dialogue revient à chaque veille d’élection et ne permet qu’à duper le peuple vaillant et combattant.
    Moi je crois que ceux qui sont réunis la bas n’ont qu’une chose en tête: s’entendre pour partager le butin du pouvoir après 2015, avec les mêmes types à la tête du pays.

Laisser un commentaire

Newsletter