L’actualité vue par Le Temps du Togo

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Opposition : le plus grand commun diviseur

L’éditorial de K. Agboglati

L’avenir ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices pour des partis de l’opposition togolaise. Le sujet en question est un conglomérat d’associations politiques, réunies par commodité sous le vocable « opposition », qui s’était donné comme mandat commun de faire tomber le régime du RPT/UNIR. Première tentative d’approche conceptuelle de ce groupe. Une large majorité des formations politiques créées autour de 1991 défendent des valeurs de liberté et de démocratie. Ce faisant elles passent pour les chantres de l’édification des normes et des pratiques qui devraient transformer la société togolaise et la faire passer du système de régime autocratique à celui d’un État de droit dont elles seraient les principaux géniteurs. Deuxième tentative de conceptualisation de l’opposition « démocratique ».

Vingt-trois années après « l’ouverture démocratique » au Togo, la composante partisane des forces du changement politique est enfin astreinte à son auto-évaluation. On lit, on entend et on voit des partis appartenant à la même « famille’’ se critiquer les uns les autres. L’exercice est quasiment accidentel. Il tient lieu en quelque sorte d’un travail pratique d’introspection que certains opposants au sein de la diaspora ont essayé de promouvoir à partir de 2012, sans succès. Aujourd’hui les partis se défient, émettent des jugements de valeur, dénoncent voire déblatèrent leurs congénères, sans qu’on en meure.

Le fléau qui annihile la composante partisane du CST est une des manifestations du phénomène. Les récents déballages de l’UFC contre ses anciens camarades de l’ANC en sont une autre. La guéguerre  entre les coalitions « Collectif Sauvons le Togo » et  » Arc-en-ciel » en sont sans équivoque l’extrême illustration.

La réalité du problème est autre. Elle procède d’une situation de fait: il est une évidence que les partis politiques fondés à une certaine étape du processus politique au Togo ne sont pas condamnés à vivre ensemble. L’erreur a été commise entre juillet et août 1991, lorsque des délégués participant à la Conférence Nationale Souveraine en tant qu’opposants (face aux représentants de la mouvance présidentielle) se sont crus face à l’ouvrage devoir convenir d’une omerta. On a passé le reste du parcours à rechercher qui est plus opposant que l’autre et quel membre du groupe porterait les gênes de la trahison…

Malheureusement le débat actuel est malsain et profondément déséquilibré. Il est à sens unique. Il se passe à une période où les principaux meneurs sont au crépuscule  de leur vie (et de leur carrière politique). Ceux qui parlent ne se prêtent pas à une analyse sans complaisance sur le passif commun. Ils avancent souvent masqués et ne sont pas toujours honnêtes dans leurs opinions.

Prions pour le plus grand bouleversement au sein des partis d’opposition, qui induirait enfin un changement de mentalité et de méthodes; un chamboulement qui organiserait autrement les positions. Prions pour la fin de l’opposition claudicante.

1599 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 21 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter