Namibie : un politicien nommé Adolph Hitler remporte une élection locale

Après avoir remporté un siège avec un score sans appel de 85%, lors d’une élection locale pour le compte de la SWAPO, un politicien namibien est devenu subitement célèbre. Et pour cause : il se nomme Adolph Hitler.

Le politicien namibien, Adolf Hitler Uunona, âgé de 54 ans a remporté une élection locale avec 85% des voix, devenant ainsi conseiller dans la circonscription d’Ompundja.

Le nom pour le moins étonnant de ce politicien, qui rappelle le dirigeant nazi du troisième Reich en Allemagne, l’a rendu particulièrement célèbre après sa victoire à cette élection. Dans une interview accordée au journal allemand Bild, Uunona explique que son père l’aurait nommé ainsi « sans probablement comprendre ce qu’Adolf Hitler représentait ».

« Enfant, je l’ai vu comme un nom tout à fait normal […] Ce n’est que lorsque j’ai grandi que j’ai réalisé : cet homme voulait subjuguer le monde entier », ajoute-t-il.

Estimant n’avoir « rien à voir » avec l’idéologie nazie, le politicien qui a remporté un siège pour le compte de l’Organisation populaire du sud-ouest de l’Afrique, plus connue sous le nom de la SWAPO, affirme avec un certain humour qu’il ne « lutte pas pour la domination du monde » et n’a pas l’intention de « conquérir » la région d’Oshana (au nord de la Namibie).

Il a par ailleurs déclaré que son entourage l’appelait tout simplement Adolph et qu’il n’avait pas l’intention de changer son nom.

Les noms d’origine germanique sont assez courants dans cette ancienne colonie allemande. Entre 1884 et 1915, la Namibie faisait partie du territoire allemand appelé Afrique du Sud-Ouest allemand. Après la Première Guerre mondiale, elle est passée sous contrôle sud-africain et a obtenu son indépendance en 1990.

avec Ecofin

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 1101 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire