Transhumance: le couloir Mono-Kitangoli-N’Kognon-BalankaBénin aménagé

Un couloir de transhumance allant du Mono au Bénin en passant par les forêts communautaires de Kitangoli, N’kognon et Balanka (Tchamba) a été inauguré, le 28 octobre à Kitangoli à Tchamba.

Ce couloir de 55 km a été aménagé par les ONG Action Environnementale pour le Développement Durable (AE2D) Abou-Baba et Solidarité Afrique Développement (SAD) dans le cadre du « Projet d’appui à l’amélioration de la gouvernance locale des ressources naturelles de la préfecture de Tchamba au Togo »

Le dispositif contribuera à la gestion durable des ressources naturelles via un meilleur contrôle de la transhumance.

Par rapport à ce projet 500 bornes géantes ont été réalisées pour baliser 25 km du couloir principal et 3 points d’eau afin de maintenir les troupeaux sur ces pistes. Une boite à image sur la gestion communautaire de la transhumance a été également conçue pour sensibiliser les communautés sur la thématique.

Cette contribution vient renforcer les actions liées à la gestion de la transhumance. Il a été recommandé aux communautés de s’organiser pour veiller au respect de ces couloirs par les transhumants et les éleveurs sédentaires dont la cohabitation cède parfois à des incompréhensions saisonnières. Les couloirs de transhumance existent de façon théorique sur les cartes et ainsi est-il une nécessité de les matérialiser afin d’éviter la destruction des aires protégés par les troupeaux, source de conflits récurrents entre transhumants et populations riveraines.

Avatar
A propos Emilie ORONG 957 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire