Barçagate : Lionel ! Mais si

« Séisme sportif » au Camp Nou (nouveau stade), antre du Barça avec l’annonce ce mardi 25 aout 2020 via son conseil de Lionel Messi, l’attaquant argentin de quitter les rangs du club, lequel n’a pu rien se mettre sous la dent durant cette saison sportive.

Pourtant le Barça est le troisième européen au classement des clubs de football du XXe siècle décerné par l’IFFHS et le club européen le plus titré du XXIe siècle. Il a remporté au total vingt-six championnats, trente Coupes d’Espagne, cinq Ligues des champions, quatre Coupes des vainqueurs de coupe, trois Coupes des villes de foire et trois Coupes du monde des clubs.

Rien n’a baigné dans l’huile cette saison pour les Blaugranes avec ses stars dont Luiz Suarez et Lionel Messi. Pire la formation barcelonaise très respectée, admirée pour son football complet fait d’actions d’éclat et ponctué de splendides buts a été humiliée le 14 aout courant par le score de 8 buts à 2 par la formation allemande du Bayern Munich en demi –finales de la Ligue européenne des champion.

Va-t-on voir l’institution sportive qu’est le FC Barcelone voler en éclat ? Des analystes parlent de l’incurie de la classe dirigeante présidée par Joseph Maria Bartomeu. Le coach Quique Setien et son directeur sportif Eric Abidal ont été limogés. Le Néerlandais Ronald Koeaman, ancien joueur du Barça sous l’ère Yohan Cruyff est le nouvel de la formation. Il promet de tout réorganiser. Cela prendra du temps, surtout que bien de stars actuelles sont sur le départ

Maillon essentiel du FC Barcelone, Lionel Messi, la Pulga a été lassée par l’incapacité de sa direction à renforcer son équipe de manière intelligente : “Ca fait des années que Messi et les tauliers du vestiaire ne supportent plus la façon de travailler de la direction, avait expliqué il y a quelques mois Adrian Garcia, journaliste à Eurosport Espagne. Ils estiment que si le Barça a perdu son identité de jeu, c’est aussi parce que la direction est responsable.”

Il est sur la sellette le Président Bartomeu. En furie, les socios du club veulent le voir quitter la tête de leur formation.

En attendant de voir le club catalan retrouver son jeu , osons dire que le Barça sans Messi, c’est comme prétendre manger du Kom ( plat à base du maïs ) très prisé à la fois au Ghana, Togo et Bénin, sans l’indispensable Yébesse fionfion ( piment cramé) qui fait pavlover tout consommateur averti.

De grands joueurs à l’image Johan Cruyff, Hristo Stoitchkov, Rivaldo, Ronaldinho, Romario, Samuel Eto’o avaient porté la vareuse du club avant de partir. Il est inscrit qu’un jour, Lionel Messi le plus adulé des joueurs du moment, passera également la main. Vivement qu’il faut tout réorganiser pour que l’ambiance redevienne vive et gaie au Camp Nou, le plus volumineux stade européen avec ses 99 354 places.

©Ekoué Satchivi

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 928 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire