Arrestation d’Agbeyome Kodjo par des éléments lourdement armés des FAT

L’armée togolaise a procédé  ce matin à l’arrestation de l’ancien Premier ministre Agbeyome Kodjo et candidat à la présidentielle 2020, mettant fin à deux mois de siège.

Plusieurs dizaines d’éléments des forces armées togolais (FAT) armés jusqu’aux dents ont procédé ce matin, peu après 9 heures, à l’arrestation du candidat Agbeyome Kodjo à sa résidence.

La maison porte encore les traces de la violente interpellation de l’ancien premier ministre. Grenades lacrymogènes, portail d’entrée en acier défoncé, habitants de la maison battus. L’ancien baron du RPT passé à l’opposition aura toutes sortes d’humiliations depuis la fin de la présidentielle.

L’archevêque émérite de Lomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro était aux côtés de l’ancien premier ministre avant sa violente arrestation.

Cette violente interpellation se situe dans le cadre de la présidentielle controversée du 22 février 2020. L’ancien premier ministre, candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro, revendique sa victoire malgré les résultats officiels de la Cour Constitutionnelle.

Il a alors nommé un Premier ministre, un Togolais résident au Canada, et un ministre des affaires étrangères, résident également en France. Cependant, sa revendication s’est installée dans l’impasse.

Il a été convoqué par deux fois par le Service Central de Recherches et d’Investigations Criminelles (SCRIC) pour des chefs d’accusation de trouble à l’ordre public et autres faits.

Depuis fin février dernier, M. Agbeyome Kodjo n’est plus jamais sorti de chez lui.

Nous y reviendrons.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 966 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire