Un cas positif de coronavirus s’est evadé du CHR Lomé Commune

Un patient malade de coronavirus et détecté positif au CHR Lomé Commune ce 26 mars, s’enfuit au moment de son hospitalisation .

Incroyable histoire qui montre l’impréparation et l’improvisation des autorités togolaises face à la crise du coronavirus. Un patient d’origine béninoise faisant état des symptômes de la maladie, s’est présenté volontairement au CHR de Lomé Commune pour un dépistage et est déclaré positif.

Alors qu’on préparait sa prise en charge, le malade s’est fait la malle. Il se trouverait actuellement au Bénin, d’après les déclaration du Professeur Wateba Ihou, chef du service des Infectieux du CHU Sylvanus Olympio.

Le professeur Ihou Wateba sur le front de la lutte contre le coronavirus, a déclaré ce jeudi sur Taxi FM que le patient est effectivement retourné au Bénin et est pris en charge dans un centre dédié.

“Il est parti seul à bord de son véhicule et s’est fait prendre en charge dans un centre de santé au Bénin”, a précisé le Pr Wateba Ihou, après avoir recoupé les informations. C’est le patient qui a lui-même appelé l’hôpital pour signaler son arrivée au Bénin.

Début difficile dans la lutte contre le covid 19

La situation illustre tout de même des débuts difficiles sur le front de la lutte contre le coronavirus. Une patiente non malade du Covid 19 et hospitalisée au CHU SO, a été pourtant transférée au CHR de Lomé Commune, où elle est décédée le jour suivant son transfert. La dame a été enterrée nuitamment sur ordre du CHR avec des pressions énormes sur la famille. Les services hospitaliers ont dû tout de même corrigé le tir 48 heures plus tard, évoquant une erreur de diagnostic.

Erreur de diagnostic, patient soustrait à l’hospitalisation, arrêté tardif de mise sur de la Cellule de gestion, il y a évidemment beaucoup d’impréparation voire d’improvisation dans le dispositif de lutte.

Le plus surprenant dans cette affaire est le passage facile de la frontière de Hilla Condji par le patient béninois malgré les annonces officielles sur le confinement et partant sur la fermeture des frontières.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 903 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire