Nigeria : Interdit de détenir plus de 3 cartes SIM

Les Nigérians ne pourront plus détenir plus de trois cartes SIM actives. Cette mesure restrictive est l’une des nombreuses conséquences de la révision de la politique d’identification et d’utilisation de la carte SIM, que le gouvernement fédéral du Nigeria a sommé la Commission des communications du Nigeria (NCC) de mettre en œuvre afin d’accentuer la sécurité des biens et des personnes dans le pays.

Selon le ministère de la Communication et de l’Économie numérique, la NCC doit s’assurer, au niveau des opérateurs télécoms, que le numéro d’identité national (NIN) soit la condition préalable pour l’identification de nouvelles cartes SIM par des Nigérians.

Les cartes SIM déjà identifiées doivent être mises à jour avec le NIN avant le 1er décembre 2020. Les étrangers doivent utiliser leur passeport en cours de validité pour acquérir une carte SIM.

Une autre mesure restrictive sur laquelle la NCC doit veiller, c’est la prise en charge du processus d’enregistrement de la carte SIM par des agents pleinement accrédités. Les cartes ne doivent pas être préidentifiées. L’identification en elle-même doit être effectuée par les opérateurs télécoms. Le régulateur télécoms doit aussi veiller à ce qu’aucune carte SIM non identifiée n’accède aux réseaux mobiles, s’assurer que les abonnés peuvent facilement vérifier le nombre de cartes SIM identifiées à leur nom, ainsi que les numéros de téléphone et les réseaux associés.

Enfin, la NCC doit s’assurer que les opérateurs de réseaux mobiles renforcent leurs réseaux contre les cyberattaques et adhèrent aux dispositions du Nigeria Data Protection Regulation (NDPR), et veiller à ce que les cartes SIM qui ont été utilisées pour commettre des délits soient désactivées en permanence.

Le Temps avec ECOFIN

Avatar
A propos Emilie ORONG 855 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire