Burkina: Un nouveau massacre jihadiste dans le Nord

Un nouveau massacre a été perpétré samedi au Burkina dans un marché du village de Silgadji où des hommes ont été “exécutés” après avoir été séparés des femmes. 

Le bilan de cette attaque est impossible à établir dans l’immédiat mais plusieurs témoignages évoquent “près de cinquante morts”. Une source sécuritaire a évoqué de son côté une “attaque jihadiste” qui a fait “10 à 30 morts” soulignant que le bilan des victimes “est difficile à établir car ce sont des chiffres avancés par des personnes ayant fui la localité”.

“Selon les habitants (de Silgadji) qui sont arrivés (dimanche), les attaques ont eu lieu depuis le samedi. Les terroristes ont encerclé les populations au marché du village, avant de les séparer en deux groupes. Les hommes ont été exécutés et les femmes sommées de quitter le village”, a déclaré lundi à l’AFP un habitant de Bourzanga, ville où sont arrivés des gens fuyant Silgadji.

“Les terroristes, selon les habitants, ne sont pas partis. Les groupes armés sont toujours dans les environs de Silgadji et Naguèré. Lundi, ils étaient encore dans Silgadji et ses environs où ils ont vandalisé des installations téléphoniques”, poursuit cette source locale.

“Les éléments de sécurité tentent de se rendre sur les lieux mais les accès au village ont vraisemblablement été piégés avec des mines artisanales donc il faut procéder avec prudence”, a précisé cette source.

Ce massacre intervient moins d’une semaine après l’attaque des villages de Nagraogo et Alamo un peu plus au sud dans la province de Sanmatenga. Les assaillants avaient tiré dans le marché tuant 36 personnes, tous des civils.

Le Temps avec Afp

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 1023 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire