Ouganda: la police empêche une réunion de l’opposant Bobi

La police ougandaise a arrêté lundi le député d’opposition et chanteur Bobi Wine, dispersant ses partisans à coups de gaz lacrymogène, lors d’une réunion.

Bobi Wine était en réunion politique dans la perspective des préparatifs pour la présidentielle à venir dans son pays. Plus connu sous son nom d’artiste Bobi Wine, Robert Kyagulanyi, 37 ans, élu député en 2017, est devenu le porte-parole d’une jeunesse ougandaise urbaine et souvent très pauvre qui ne se reconnaît pas dans le régime vieillissant du président Yoweri Museveni, 74 ans.

Robert Kyagulanyi a annoncé en juillet 2019 son intention de briguer la présidence ougandaise lors des élections de 2021 et devait lancer une série de réunions publiques.

Mais la police est intervenue lundi, empêchant la tenue de la première d’entre elles, dans une église catholique de sa circonscription de Kampala, a constaté l’AFP.

Des partisans de Bobi Wine ont mis le feu à des pneus et ont bloqué des routes. La police a utilisé des gaz lacrymogènes, des canons à eau et des balles en caoutchouc pour disperser la foule.

Le porte-parole de la police, Fred Enanga, a confirmé l’arrestation de Bobi Wine et de plusieurs membres de son entourage.

“Nous les détenons provisoirement dans le commissariat de Kasangati. Ils vont être prochainement remis en liberté, mais nous étudions la possibilité de les poursuivre pour avoir organisé un rassemblement non autorisé et désobéissance”, a-t-il déclaré à l’AFP.

Le Temps avec AFP

Avatar
A propos Emilie ORONG 909 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire