Deux nouveaux partis animent la vie politique en Côte-d’Ivoire

Deux nouveaux partis politiques ivoiriens, le Mouvement pour la démocratie et la justice en Côte d’Ivoire (MDJ) et le Parti progressiste pour la renaissance africaine (PPRA) ont été créés lundi à Abidjan pour “une alternative démocratique”.

“Nous sommes un parti centriste. Nous devons bannir de notre vocabulaire la guerre” a déclaré Dominique Zégoua, président du MDJ et influent homme d’affaires. “Dans moins d’un an on va aux élections et cette élection peut garantir la paix”, a-t-il souligné lors d’une cérémonie de lancement de son parti.

De son côté, le PPRA veut promouvoir les valeurs de “bonne gouvernance, de sociabilité et de civisme qui n’existent plus”. “Le problème est qu’aujourd’hui la politique (en Côte d’Ivoire) est devenue la quête excessive du pouvoir, donc finalement les notions de bonne gouvernance, de promotion de l’excellence, sont occultées”, a déploré le président du PPRA, Mamoudou Meïté, islamologue.

Près de dix ans après la crise post-électorale de 2010-2011 qui avait fait 3.000 morts, la présidentielle d’octobre 2020 s’annonce tendue.

Le Temps avec Afp

Avatar
A propos Emilie ORONG 825 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire