L’activiste togolais Folly Satchivi recouvre la liberté

Condamné à 28 mois de prison dont six avec sursis par la Cour d’Appel de Lomé, l’activiste togolais Folly Satchivi recouvre sa liberté ce 16 octobre 2019.

Sa détention a fait couler beaucoup d’encre et de salive. En effet, de nombreuses associations de la société civile togolaise et internationale ont réclamé la libération du leader du mouvement « En aucun cas ». Aussi dans ses diverses sorties, l’ancien archevêque émérite de Lomé Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, a-t-il maintes fois interpellé Faure Gnassingbé sur le cas Folly Satchivi et Kpatcha Gnassingbé.

Récemment, l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, et de la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH) ont également saisi la communauté internationale sur le sort réservé à Foly Satchivi interpellé par le Service de renseignement et d’investigations (SRI) le 22 août 2018  alors qu’il se rendait à une conférence de presse organisée par son mouvement.

Détenu à la prison civile de Lomé depuis le 22 août 2018, son procès a été plusieurs fois reporté. Folly Satchivi est accusé de « trouble aggravé à l’ordre public » et  « d’apologie des crimes et délits » par la Cour d’Appel de Lomé.

Eklou de Badj

Laisser un commentaire