L’économiste Ekué Gamessou Kpodar, candidat à la présidentielle 2020

Ekué Gamessou Kpodar, candidat indépendant à la présidentielle 2020

A quelques mois de la présidentielle 2020, l’économiste Ekué Gamessou Kpodar, un quasi inconnu du théâtre politique, annonce sa candidature ce 10 septembre au cours d’une conférence de presse à l’Hôtel Eda-Oba. Il s’agit de la première candidature d’un indépendant.

Economiste, ancien de la Bceao et du Fmi, Ekué Gamessou Kpodar se présente comme un indépendant à la présidentielle prochaine. Dans son discours de candidature, il a d’abord décliné ses compétences en économie, celles d’un expert en macro-économie et en économie du développement, mais également coach en développement personnel. Il aura passé en tout 14 ans à la BCEAO consacrés à la stabilité monétaire, puis 21 ans au Fmi, dont 5 ans comme son représentant au Cameroun.

Ensuite, il a brossé un tableau sombre de la situation politique, sociale et économique du Togo, décochant de vives flèches quant à la médiocrité de la gouvernance autocratique actuelle. Il a fait le constat du déficit démocratique, dû au verrouillage constitutionnel et économique qui permet à une minorité de faire main basse à la fois sur le pouvoir politique et le pouvoir économique. Un controle systémique qui à la source, selon M. Kpodar, de la paupérisation de la multitude.

Enfin, parlant de ses compétences personnelles pour porter un projet de candidature à la présidentielle, le candidat s’est également fondé sur ses qualités intrinsèques d’honnête homme, ayant une vie remplie et qui s’est toujours préoccupé de son pays.

« J’ai fait de nombreuses réalisations dans ce pays, et on ne peut pas en dire autant de beaucoup de dirigeants, en tout cas ceux qui n’ont pas peur de les montrer », a-t-il déclaré un brin ironique.

Enfin, il a décliné sa vision du Togo, un pays débarrassé des carcans du passé, dont il faut « restaurer la crédibilité de l’Etat et la dignité des populations». Pour aborder ce tournant, le candidat entend agir dans le sens d’un pardon accordé aux dirigeants actuels, ainsi qu’une réconciliation armée-nation. Sur le plan social et économique, M. Kpodar compte remettre le pays en l’endroit par la construction d’un Etat de droit et l’application d’un libéralisme économique à visage humain.

Tout en se montrant très critique quant à la gestion du pouvoir par les dirigeants actuels, M. Ekué Kpodar n’a pas manqué de souligner la nécessité de se « tourner résolument vers l’avenir pour préparer des lendemains meilleurs ». Il compte appliquer une politique d’ouverture, de dialogue permanent pour réconcilier, apaiser les coeurs et remettre le pays à l’endroit.

Un indépendant quasi inconnu

L’homme est un quasi inconnu de la classe politique, il ne doit son arrivée sur la scène qu’à la faveur des soubresauts démocratiques ayant secoué le pays après les événements des 19 et 20 août. A la tête de Coditogo (Coalition de la diaspora togolaise pour l’alternance et la démocratie), il avait proposé ses services  à la Coalition de la C14 et les organisateurs de la société civile, pour être le candidat de l’opposition  pour diriger une éventuelle transition. Il aurait fait ainsi un travail sur les forces vives du pays.

Puis, il a été annoncé dans les cercles de l’ancien ministre de l’intérieur François Boko, avec lequel il devait former un ticket gagnant Nord-Sud pour déjouer le piège ethnorégionaliste du pouvoir. On sait que le chef d’escadron Akila-Esso Boko a été empêché de rentrer rendant quasi hypothétique voire impossible son retour.

C’est fort donc de son caractère d’indépendant et de ses compétences d’expert en macroéconomie et d’économie de développement que M. Ekué G. Kpodar postule à la magistrature suprême du Togo.

Au Togo depuis sa retraite anticipée en 2014, le sexagénaire remplit en principe les critères pour passer l’obstacle de la Cour constitutionnelle, l’un des maillons redoutés du pouvoir pour sélectionner ou non les candidatures encombrantes.

Ekué Kpodar est la seconde candidature annoncée dans le cadre de la présidentielle 2020. La première étant celle de Gerry Komandega Taama, du parti du NET. Plusieurs ténors de l’opposition ne se sont pas encore annoncé. Mais dans le camp du pouvoir, le premier ministre Selom Klassou et le ministre des Affaires étrangères Robert Dussey, ont déclaré probable la candidature de Faure Gnassingbé

Avatar
A propos Tony Feda 74 Articles
Journaliste indépendant. Ancien Fellow de l'Akademie Schloss Solitude (Stuttgart, Allemagne), Tony FEDA s’intéresse à la sociologie, la culture- ses domaines de prédilection sont la littérature et les arts de la scène du Togo. A travaillé pour plusieurs journaux dont Le Temps, Notre Librairie. www.culturessud.com. Depuis août 2018, s'inspirant de Robert Park et de Bourdieu, il entame sur son blog www.afrocites.wordpress.com des projets sur des thèmes concernant la ville.

Laisser un commentaire