Au moins 41 morts dans l’effondrement d’une mine en RDC

En RDCongo au moins 41 mineurs clandestins ont péri dans l’effondrement partiel jeudi d’une mine de cuivre et de cobalt dans le sud-est. L’accident s’est produit dans une mine à ciel ouvert de la Kamoto Copper Company, contrôlée à 75% par le groupe minier britannique Glencore.

L’accident a été causé par les mineurs clandestins qui ont inondé la mine et qui l’exploitent de manière anarchique. Des milliers de mineurs clandestins travaillent dans ou autour des mines du sud de la RDC, d’où l’on extrait plus de la moitié du cobalt mondial, utilisé dans les batteries de voitures électriques.

Le Temps avec Reuters

Avatar
A propos Emilie ORONG 797 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire