Niger: les autorités annoncent avoir déjoué des attentats-suicides

Quatre kamikazes du groupe jihadiste nigérian Boko Haram ont été abattus dans la nuit de dimanche à lundi à Diffa alors qu’ils tentaient de se faire exploser à proximité d’un important dépôt d’hydrocarbures, a-t-on appris lundi auprès d’autorités locales.

« Quatre kamikazes de BH (Boko Haram) ont été tués (dimanche soir) par les Forces de défense et de sécurité à Diffa-ville, à côté de la Société nigérienne des dépôts pétroliers » (Sonidep), a indiqué une source municipale. « Il n’y a pas de doute, les dépôts de la Sonidep », où sont stockés les réserves d’hydrocarbures de la région, « étaient bien leur cible, heureusement qu’ils ont été stoppés à temps ».

C’est le deuxième attentat-suicide déjoué en quelques heures dans cette ville de 200.000 habitants, située à quelques kilomètres de la frontière du Nigeria.

Selon l’élu, « deux éléments présumés de Boko Haram ont été arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à mener une attaque vraisemblablement contre une église » de la ville. « Des ceintures d’explosifs ont été saisies lors d’une perquisition d’un domicile qu’ils ont indiqué aux policiers », a-t-il ajouté.

Mi-avril, la ville a déjà été frappée par une attaque d’envergure des jihadistes contre la caserne centrale de la gendarmerie et des domiciles privés, qui a fait un nombre indéterminé de morts. Ecoles et marchés ont alors été fermés plusieurs fois pour prévenir d’autres attaques.

Le Temps avec AFP

Avatar
A propos Emilie ORONG 722 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire