Ligue des champions : Divock Origi sur le toit de l’Europe

C’est une fin de saison en conte de fée pour le belge d’origine kenyane. Auteur du 2ème but de Liverpool en fin de rencontre, Divock Origi gagne la LDC 2019

Entré à la 87ème minute, il lui a fallu un contrôle orienté suivi d’une frappe du pied gauche pour mettre à l’abri les Reds de Liverpool. Divock Origi corsait ainsi l’addition pour les Spurs de Tottenham menés dès la 2ème minute par un penalty tiré par l’égyptien Mohamed Salah. A 2-0, la messe était dite pour les hommes de Mauricio Pocchettino qui croyaient encore à une possible remontada comme face à l’Ajax d’Amsterdam. Mais cette fois, le brésilien Lucas Moura auteur d’un triplé qui a permis à Tottenham d’accéder à sa première finale de la ligue des champions, n’a pas récidivé. Les rêves des Spurs se sont vus brisés par le belge d’origine kenyane qui a fait forte sensation dans cette édition de la coupe aux grandes oreilles.

C’est lors de la demi-finale retour que Divock Origi s’est attiré les tabloïds anglais. En l’absence de Mohamed Salah et du brésilien Firmino, l’entraîneur Jürgen Klopp a titularisé le kenyan. Un pari osé qui s’est révélé un coaching gagnant. Battus à l’allée 3-0 par FC Barcelone par un Lionel Messi tout feu tout flamme, le club de la Mersey a renversé la vapeur. L’ancien lillois a ouvert le score à la 7ème minute. Un but qui a décuplé les énergies de ses coéquipiers qui ont mis toutes leurs forces dans la bataille. Plus tard, le hollandais Georginio Wijnaldum a remis les pendules à l’heure (3-3) en marquant deux buts coup sur coup (54ème et 56ème).  En fin de rencontre, c’est l’inévitable attaquant kenyan qui a mis fin aux espoirs des barcelonais. Il a pris au dépourvu la défense catalane attentiste en marquant le 4ème but victorieux des Reds. Liverpool obtenait ainsi grâce à Divock Origi son ticket pour la finale de la ligue des champions.

A l’issue de ce match d’anthologie, la cote du Kenyan a grimpé d’un cran. Celui sur qui les bookmakers ne miseraient même pas un pounds est parvenu le soir d’une demi-finale de la ligue des champions à déjouer les pronostics. Il l’a récidivé encore en finale en mettant fin au rêve des Spurs par le 2ème but, son 5ème toutes compétitions confondues cette saison. Comme quoi on n’a pas besoin parfois de beaucoup de buts pour changer le cours des choses. L’exemple est avec Divock Origi souvent abonné aux bancs à Liverpool mais qui offre la 6ème coupe aux grandes oreilles au club anglais de la Mersey. Il devance ainsi son compatriote Victor Wanyama de Tottenham qui doit encore patienter dans l’espoir de brandir un jour la coupe la plus convoitée en Europe.

Toutefois, le belge d’origine kenyane n’est pas le seul artisan du sacre des Reds. Cette 6ème coupe est à mettre à l’actif aussi de Sadio Mané et les autres. Régulier avec Liverpool, le sénégalais fait partie des meilleurs joueurs africains évoluant en dehors du continent. « C’est un exemple, il faut toujours croire en ses rêves. Je souhaite le meilleur à tous les jeunes qui nous regardent. Je pense qu’il y aura d’autres sénégalais plus tard. C’est quelque chose d’exceptionnel. Je souhaite ce bonheur à tous les footballeurs du monde », a-t-il déclaré à l’issue de la finale.

EKLOU de Badj

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 864 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire