Colère après la mort d’un enfant tué par un policier

Un policier a été arrêté et la population est de nouveau descendue dans la rue vendredi pour marquer sa colère après la mort d’un enfant de douze ans tué la veille par un policier dans une commune de l’est de la République démocratique du Congo, ont annoncé des sources locales à l’AFP.

Les habitants de Kiwanja, dans la province du Nord-Kivu, ont érigé des barricades pour demander que le policier soit jugé, a déclaré un représentant de la société civile, Jonas Pandasi.

“Nous réclamons que justice soit faite à l’endroit de ce policier qui a tué l’élève de 12 ans. Qu’il subisse la rigueur de la loi”, a-t-il ajouté.

La police et l’armée ont tiré en l’air pour disperser les manifestants, a rapporté le site actualité.cd.

L’écolier de douze ans, Gédéon, a été tué jeudi en marge de la répression d’une manifestation de ces mêmes habitants contre les rapts de civils fréquents dans la région. “Le policier est déjà aux arrêts ici, au commissariat de la police. Demain, il commence son audition pour qu’il soit transféré à l’auditorat militaire”, a assuré un responsable de la police.

Avatar
A propos Emilie ORONG 785 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire