Burundi : Un commissaire de la Céni contre les médias indépendants

Un commissaire de la Commission électorale nationale indépendante du Burundi (Céni) a appelé mardi à “barrer la route” aux médias indépendants avant les élections de 2020, les accusant d’avoir conduit le pays au “chaos” au cours du processus électoral de 2015,

“Vous avez été témoins des événements de 2015; ce sont surtout les médias indépendants qui avaient reçu de l’étranger la mission de semer le chaos” dans le pays, a accusé Jean Anastase Hicuburundi, commissaire chargé des Opérations électorales et du contentieux au sein de la Céni.

Il a tenu ces propos mardi au cours d’une “réunion d’échange” avec les partis politiques agréés, la société civile et les confessions religieuses, en présence de nombreux journalistes à Bujumbura.

“Ce sont eux qui ont fait qu’on a eu un mouvement de frondeurs au sein du (parti au pouvoir) CNDD-FDD, l’insurrection populaire, les réfugiés et d’autres maux qui ont paralysé le pays”, a-t-il énuméré au cours de cette réunion à Bujumbura, selon SOS Médias Burundi, l’un des rares médias indépendants encore présent au Burundi.

Tous ces propos ont été confirmés par deux personnalités présentes sur place.

“Ils ont tout fait pour mettre le pays à genoux”, a insisté le membre de la Céni, issu du parti au pouvoir au Burundi.

Le Burundi occupe la 159e place sur 180 dans le dernier classement RSF de la liberté de la presse.

Le Temps avec AFP

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 954 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire