Congrès FTF : Volonté de relance contre recrudescence des violences

Le congrès ordinaire de la FTF s’est déroulé le 23 février 2019. Il s’est discuté la volonté de relance du football mais aussi la violence sur les stades.

La Fédération togolaise de football (FTF) a organisé, le 23 février à Lomé, son congrès ordinaire. Le bureau exécutif a pu évaluer les activités menées depuis février 2016 et recadrer des réflexions sur la volonté principale de relance du football togolais et son rayonnement à l’extérieur.

Relations avec la FIFA

Le Comité Exécutif (Comex) dit avoir réussi pendant son exercice jusqu’alors à assainir les relations avec la faîtière du football mondial (FIFA) et ces relations ont été sanctionnées par la levée des restrictions budgétaires imposées à la fédération depuis 2013. Cette levée des restrictions a permis à la FTF de postuler à nouveau aux projets FIFA et notamment des appels à propositions soumis et retenus par la FIFA dans le cadre du Programme Forward 1.0. Ainsi la FTF bénéficiera de 1,2 milliard pour la pose de pelouses synthétiques à Kara, Atakpamé et Sokodé : « Bientôt trois de nos stades seront recouvertes de pelouses synthétiques » a dit Guy Akpovi Président de la FTF. Une partie de cette subvention pour lancer quelques priorités comme le football féminin et les compétitions des jeunes.

Autres chantiers de la FTF

Le Togo a également bénéficié d’une autre subvention (Programme 2.0) pour des initiatives plus ambitieuses au cours des trois prochaines années (2019-2022). Un plan d’action pour cette période a été préalablement élaboré et discuté lors de ce congrès ordinaire.

Les congressistes ont donné mandat à la FTF pour poursuivre la mise en route des projets Forward 2.0 portant sur la construction d’un centre technique national, la poursuite de l’implantation des infrastructures sportives et la mise en œuvre d’un plan stratégique pour le développement du football togolais.

Parmi les résolutions adoptées lors de ce congrès il y a celle qui porte le maintien du corps électoral tel qu’établi par les statuts de 2016. A ce titre, le congrès «décide  que pour le congrès ordinaire électif de 2020, seuls les clubs classés de la première à la 12e place du championnat national de première division à la fin de la saison 2018-2019 et les clubs classés de la première à la 5e place de la Zone Nord et de la première à la 7e place de la Zone Sud du championnat national de deuxième division à la fin de la saison 2018-2019, auront droit de vote».

La question des violences sur les stades

La question des violences sur les stades a été évoquée. Tous les participants ont fustigé celles-ci et exhorté tous les acteurs à se serrer les coudes pour mettre fin à ce fléau qui vient émailler les championnats nationaux alors que ceux-ci tendent vers la fin. Dans l’optique de recherche des solutions appropriées à ce fléau, les participants ont amendé une série de propositions de la FTF qui seront soumises au ministère en charge des Sports, afin d’éradiquer définitivement ce mal qui fait du tort au football.

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1040 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire