Les femmes d’Attitogon mécontentes contre la nouvelle tarification de l’UNEM

Les femmes du village d’Attitogon dans le Bas-Mono ont manifesté leur mécontentement ce jeudi 21 février en prenant d’assaut les artères de la localité. Elles trouvent insupportable les nouveaux prix de mouture des céréales dans les kiosques de moulin.

L’union nationale des exploitants de moulin du Togo (UNEM) a annoncé la hausse de la tarification de la mouture du bol standard du meunier au Togo en décembre dernier. Une mesure qui doit être effective dès janvier 2019.

Cependant et depuis, ces nouveaux prix ont du mal à être appliqués. Les femmes du Bas-Mono, non seulement n’approuvent pas ces prix, pensent qu’ils ont été imposés unilatéralement.

C’est la deuxième fois, après le jeudi 14 février dernier, que les femmes d’Attitogon expriment leur désaccord sur le sujet.

Notons que la mouture du bol de céréales était à 75 francs et selon la nouvelle tarification de l’UNEM elle doit être désormais à 150 francs avec un nouveau bol standard chez les meuniers .

Jean Marie GONCALVES

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 881 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire