Arrestation de deux enseignants en grève à l’université d’Abidjan

La 5ème semaine de grève des professeurs de l’université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan a été marquée lundi par l’arrestation de deux enseignants.

« Dans leur volonté de perturber les cours et les examens, un groupe d’individus conduit par le secrétaire général de la Coordination nationale des enseignants-Chercheurs (CNEC), a fait irruption dans les amphis », selon un communiqué de la présidence de l’université. « Dans leur élan, ce même groupe s’est rendu dans un autre amphi pour y déloger les enseignants et les étudiants en pleins travaux pratiques. Deux d’entre eux ont été appréhendés par la police », a-t-elle ajouté.

Ces incidents interviennent après l’exclusion de l’université de quatre enseignants, dont le responsable du premier syndicat chez les professeurs du supérieur, Johnson Zamina Kouassi, secrétaire général et porte-parole du CNEC. Ces quatre enseignants ont été « révoqués » par le conseil de discipline de l’université pour des « violences » perpétrées à la présidence de l’université. Sept autres professeurs ont écopé de suspensions de toutes activités académiques, allant de « six à douze mois ».

« C’est du jamais vu dans le monde universitaire en Côte d’Ivoire » a dénoncé M. Kouassi, avertissant qu’une « telle mesure va exacerber la grève. Nous allons durcir le mouvement ».

La CNEC a annoncé, il y a une semaine, « un an de grève » à l’université d’Abidjan, pour exiger l’annulation des sanctions disciplinaires.

Ces grèves qui touchent également les enseignants des écoles primaires et secondaires paralysent tout le système éducatif du pays.

L’université Félix Houphouët Boigny compte 60.000 étudiants pour 2.300 professeurs, selon les chiffres de la CNEC, qui se présente comme indépendant et premier syndicat chez les professeurs du supérieur. Le Temps avec AFP

Avatar
A propos Emilie ORONG 762 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire