Des nouveaux épisodes de violences sur les stades

La fin de saison des championnats semble très mouvementée sur les stades de football. Regrettables heurts durant des heures avec blessés sur le stade Badou.

Les journées de championnat enregistrent de plus en plus de mouvements prohibés dans le football. On a assisté à de nouvelles scènes de violences dimanche à l’occasion des rencontres sportives et particulièrement lors du match Okiti-Ifodjé, comptant pour la 15ème journée du championnat de D2, des supporters en sont venus aux mains et ont échangé des coups après que l’arbitre a accordé un pénalty au club visiteur. On déplore plusieurs blessés et des dégâts matériels.

La journée précédente ce sont les arbitres qui avaient été pris à partie par des supporters surexcités sur deux terrains de D1. Les arbitres avaient envisagé une prochaine « journée sans sifflet » avant de se rétracter. Mais ont réussi à imposer dix minutes de retard dans le démarrage des matches pour manifester leur mécontentement et alerter les instances sportives

A Badou les supporters ont décidé de s’interposer au pénalty, quoique justifié, accordé à Ifodjè. Okiti de la localité menait déjà un but à zéro. La bagarre a duré des heures… avec des blessés.

Le regain de violences est inexpliqué mais la bataille pour la tête ou  le bas du tableau peut être à l’origine insi qu’un siffflet souvent contesté.

Jusqu’alors la Fédération Togolaise de Football (FTF) paraît attentiste mais il doit falloir vite agir pour remettre tous les acteurs dans le bon sens car la violence est contagieuses tout comme la gale.

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1045 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire