Justice et réinsertion des jeunes vulnérables avec l’UCJG

Justice et réinsertion des jeunes vulnérables à l’agenda de l’UCJG, Union Chrétienne des Jeunes Gens. Les prisons de Lomé, Tsévié, Aného et Tabligbo ciblées

L’Accès à la Justice et Réinsertion des jeunes vulnérables se veut un projet initié par l’Union Chrétienne des Jeunes Gens est en phase de réalisation à travers les prisons civiles de Lomé, Tsévié, Aného et de Tabligbo afin de faciliter l’accès à la justice pour les jeunes en conflit avec la loi et assurer la protection et la réhabilitation des jeunes à risques.

Il s’agit de renforcer la résilience de ces derniers à travers l’accès à une protection et à des formations efficientes.

Dans les prisons concernées il sera question d’assistance juridique, de préparation à la réinsertion, de l’appui psychosocial, de l’orientation professionnelle et d’appui à l’installation.

L’activité va permettre de réduire la durée de la détention préventive dans les prisons cibles, de promouvoir la connaissance des droits et responsabilité des détenus et réduire la récidive des jeunes ayant été en conflit avec la loi. La perception et les attitudes des membres des familles de ces jeunes devra en principe changer et susciter une meilleure implication dans la recherche d’un environnement favorable à leur réinsertion.

L’UCJG estime qu’il est primordial de renforcer la capacité des jeunes et l’initiative contribuera à former ces derniers et qu’ils soient capables d’œuvrer pour la paix et la justice sociale par la promotion d’une culture de leadership basée sur des principes chrétiens et des valeurs partagées.

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 887 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article