Financement de l’agriculture : Quinze pays africains se concertent

Il est une peine de pouvoir mobiliser des ressources pour financer l’agriculture et l’agro-industrie dans la sous-région. Des experts en concertation à Lomé

Les fournisseurs de services financiers et les responsables des Petites et Moyennes Entreprises (PME) de quinze pays africains sont en concertation depuis le 2 octobre à Lomé autour du financement de l’agriculture dans la sous-région. L’activité est parrainée par la FAO, l’Association Africaine de Crédit Rural et Agricole, AFRACA ainsi que de la BIDC.

Il s’agit de faire prendre conscience des problèmes fondamentaux de financement de l’agriculture et de l’agro-industrie, donner au secteur de l’agro-alimentaire, des outils nécessaires pour fournir des services financiers adéquats et de les aider à disposer d’éléments pertinents afin d’analyser et financer les propositions des agro-entreprises.

Les participants découvrent les instruments de nantissement des biens matériaux, des techniques de réduction des risques, de renforcement et de structuration de la finance à travers l’utilisation des reçus des paiements et des garanties.

Le gouvernement togolais soutient avoir pris des mesures pour promouvoir et développer le secteur agricole.

En Afrique subsaharienne, l’agriculture occupe près de 70% de la population active, mais moins de 3% des prêts octroyés par les banques sont affectés à ce secteur. L’accroissement de l’accès au financement des acteurs du monde rural nécessite la mise en œuvre d’approches adaptées en termes de produits et services et de méthodologies de prêts. Le mécanisme de soutien du programme multipartenaire de la FAO reste un projet de développement de chaînes de valeurs inclusives qui vise à renforcer les capacités des décideurs des banques commerciales, praticiens de la finance et des entrepreneurs des petites et moyennes entreprises agroalimentaires.

Le Temps avec Atop

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 915 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire