L’actualité vue par Le Temps du Togo

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

Le Togo contre la criminalité faunique et floristique

L’autorité chargée de la protection de l’environnement et des ressources…

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

Dapaong : Une grotte mariale dédiée au pèlerinage des fidèles

Après quinze ans d’existence, la paroisse Bon Pasteur de Natbagou…

Caravane en vue contre l’accaparement des terres par les nantis

Une caravane ouest-africaine sur le droit à la terre et…

Côte d'Ivoire : Bonaventure Kalou veut devenir Maire

L’ancien attaquant international ivoirien, Bonaventure Kalou veut devenir maire pour…

Koroki change d’entraîneur après trois journées de championnat

La première division du championnat national de football enregistre un…

Justice tchadienne : séquestrée à 14 ans, Hawariya n’y croit plus

Deux ans après l'affaire du viol de Zouhoura, la justice…

Afrique du Sud : Le roi des Zoulous récuse les réformes…

Le roi des Zoulous a demandé au président sud-africain à…

Des prisonniers prennent le contrôle d'une prison de Juba

Des prisonniers ont provisoirement pris le contrôle d'une partie d’une…

Second repas pour les détenus de la prison de Sokodé

L’Union Européenne UE et l’ONG allemande DAHW ont conjointement aidé…

Démantèlement d’un vaste réseau de prostitution en France

Un vaste réseau soupçonné d'avoir collecté et blanchi des dizaines…

RDC : Quatre opposants mettent en garde la commission électorale

Selon quatre candidats de l'opposition congolaise la commission électorale devrait…

Handicap International forme des régisseurs de prisons

Le programme Handicap International Humanité et Inclusion célèbre la question…

La région des savanes s’offre un centre d’appareillage

Pour soutenir les personnes vivant avec un handicap il est…

RDC : Koffi Olomide contre la « machine à voter »

Le roi de la rumba Koffi Olomide rejette la "machine…

Burkina Faso : Trois gendarmes "grièvement blessés" dans une attaque

Trois gendarmes burkinabè ont été grièvement blessés lundi dans une…

Melania Trump en Afrique pour les enfants et leur Bien-Être

La Première dame des Etats-Unis, Melania Trump a entamé mardi…

Dankpen: La foudre tue trois femmes dont deux coépouses

Trois peulhes ne se sont pas trouvées au bon endroit…

Afrique du Sud : Desmond Tutu de nouveau hospitalisé

L’ancien archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu a été hospitalisé jeudi…

La Voix de l’Amérique diffusera désormais au Togo

 Par une convention, La Voix de l’Amérique, est désormais autorisée…

Sierra-Leone : Des Chinois accusés d’exploitation illicite des mines expulsés

La Sierra-Leone va expulser 38 ressortissants chinois accusés d'avoir exploité…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

« Marche de la colère »: des foules, quelques heurts et des interrogations

La deuxième journée de manifestations à l’appel de l’opposition démocratique togolaise s’est déroulée à Lomé et dans d’autres villes du pays. Comme hier, les Togolais sont sortis nombreux pour crier leur ras-le-bol contre le « régime cinquantenaire ».

Baptisée « marche de la colère » qui tombait sur le 05 octobre, il y avait de quoi redouter que les manifestations de ce jour ne dégénèrent. Les forces de l’ordre avaient été dépêchées comme d’habitude sur les lieux de rassemblement. Mais elles ont été vite dépassées; surtout du côté d’Adidogomé (nord-ouest de Lomé). Des jeunes ont érigé des barricades avec des pierres et des troncs d’arbre pour empêcher la circulation. Quelques courses poursuites ont eu lieu notamment à Tokoin Casablanca, ainsi que des jets de pierre, sans grand dégât…Des échauffourées ont été signalées dans la soirée, notamment du côté de Dekon (au centre-ville de Lomé). La police a tiré des gaz lacrymogènes sans qu’on sache trop contre quels manifestants…

La marche de ce jour a été caractérisée par la détermination des manifestants. Sifflets, musique, tambours, pancartes: tout était bon pour montrer le ressentiment contre le pouvoir UNIR.

Quel bilan?

Deux constats s’imposent: premièrement l’opposition a tenu son pari de réussir une grande mobilisation de ses partisans à Lomé et dans les villes de l’intérieur du pays. Deuxièmement, ces manifestations se sont déroulées sans violence caractérisée. Il faut remarquer que ce 5 octobre (date anniversaire du soulèvement populaire de 1990), les forces de l’ordre se sont montrées particulièrement réservées (quelqu’un dirait professionnelles). Elles n’ont pas répondu aux provocations des jeunes sur les différents parcours. Mais quelques exactions ont été signalées à la fin de la manifestation, attribuées à la police qui aurait profité de la tombée de la nuit pour régler son compte aux indignés.

Et quoi maintenant?

C’est la grande question à se poser après le déroulement des deux jours de manifestation de ce début octobre. Pour l’opposition, c’est la gestion de la suite des événements qui est la grande inconnue. Va-t-elle poursuivre avec les manifestations de rue comme méthode de fronde contre le régime ou cherchera-t-elle un autre moyen d’action? On ne tardera pas à le savoir. La coalition de l’opposition (14 partis) a démontré sa capacité d’action et a su jouer sur le mécontentement populaire pour remettre le Togo au cœur de l’actualité.

Pour beaucoup d’observateurs, il n’est pas évident que cette opposition parvienne à ses fins sans un renfort des organisations citoyennes. Mais ces dernières tardent à montrer la tête. Depuis l’annonce de la création du Front Citoyen Togo Debout il  y a une dizaine de jours, rien n’a été fait. Or les partis politiques n’ont pas la capacité de maintenir longtemps la flamme de la contestation. Ils ont vocation à se disputer sur des questions de positionner ou de leadership…Certaines supputations ont fait état de quelques difficultés à l’intérieur du groupe.

Les appels au dialogue avec l’arrivée prochaine de la mission d’évaluation de l’OIF (Francophonie) pourrait constituer un motif de répit pour la coalition. Le temps certainement pour tous les protagonistes de se repositionner. Mais pour le gouvernement UNIR ce serait une erreur de croire que les Togolais si mobilisés au pays et à l’étranger vont relâcher de sitôt.

K. Agboglati

2257 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 171 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter