Vih/Sida : Bill & Melinda Gates subventionnent le traitement en Afrique

Le traitement contre le VIH/SIDA est répandu aux Etats-Unis. La fondation Bill & Melinda Gates va subventionner son traitement aux pays pauvres dont Afrique

Les africains atteints du VIH pourront désormais se payer un traitement à 75$, chaque année. Les fabricants de médicaments génériques contre le sida démarreront la production de plusieurs millions de pilules pour l’Afrique. Ceci, grâce à la fondation Bill & Melinda Gates qui subventionnera une grande partie de ce nouveau traitement combiné au dolutégravir, un inhibiteur qui lutte contre la résistance aux médicaments qui se déclenche souvent avec les traitements classiques.

Outre les Gates, les gouvernements de l’Afrique du Sud et du Kenya, l’Initiative Clinton pour la Santé (CHAI)  et des institutions américaines ainsi que britanniques, conjugueront leurs efforts pour apporter le financement nécessaire aux compagnies pharmaceutiques pour augmenter leur capacité de fabrication.

En retour, ces fabricants (Mylan Laboratories et Aurobindo Pharma), accepteront le prix maximum d’environ 75 $ par patient pour une année de traitement. Ce montant est inférieur au prix de traitement journalier avec combinaison de dolutégravir aux Etats-Unis.

L’accord mettra le traitement à la disposition de 92 pays pauvres, en commençant par le continent africain.

Les ministères de la santé et les autres demandeurs du secteur public pourront s’en procurer à partir de l’année 2018. Selon les estimations, cette initiative pourrait potentiellement  alléger la facture d’achats de médicaments des Etats, de plus d’1 milliard de dollars, sur les six prochaines années.

Avatar
A propos Emilie ORONG 644 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Soyez le premier à commenter

Votre commentaire sur cet article