La vingtième promotion EFOFAT accède aux grades de sous-lieutenants

L’Ecole de Formation des Officiers des Forces Armées Togolaises (EFOFAT) consacre des sous-lieutenants chaque année. Celle de 2017 est la vingtième.

Cinquante quatre sous-lieutenants ont reçu leurs épaulettes de la 20ème promotion consacrée «Promotion Emergence» de l’Ecole de Formation des Officiers des Forces Armées Togolaises (EFOFAT).

Le cérémonial de remise d’épaulettes qui s’est déroulé en deux étapes, a été présidé par le chef d’Etat-major général des Forces Armées Togolaises (FAT) Félix Katangah.

La cérémonie qui s’est déroulée en deux phases, a consacré la première au baptême de la 21ème promotion, d’élèves-officiers dont le parrain est le président équato-guinéen, Téodoro Obiang Nguema Mbasogo. Entrés à l’EFOFAT en septembre dernier, les 55 élèves-officiers terminent leur 1ère année.

L’autre étape a été consacrée à la remise d’épaulettes à 02 sous-officiers béninois, 02 burkinabés, 02 ivoiriens, 01 gabonais, 02 maliens, 02 nigériens et 43 togolais dont 3 femmes. Le parrain de cette promotion est le président Gabonais, Ali Bongo Odimba. Cette promotion a un effectif de 54 sous-officiers de sept nationalités dont 02 béninois, 02 burkinabés, 02 ivoiriens, 01 gabonais, 02 maliens, 02 nigériens et 43 togolais dont 3 dames.

Les élèves-officiers en fin de formation ont prêté serment de servir leur Patrie avec fidélité, justice et loyauté pour le respect des armes.

Cette cérémonie consacre l’entrée de nouveaux cadres dans la classe des officiers des FAT et celle des armées des pays amis.

Parmi les responsabilités qui s’ouvrent à ces nouveaux sous-officiers, celle de commander les hommes est primordiale. Aussi doivent-ils être des chefs modèles à travers leur compétence, leur caractère et leur désintéressement.

Avatar
A propos Emilie ORONG 715 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire