Les Pharaons étouffent les Eperviers en match international amical

Mardi les Eperviers jouaient leur 2ème match amical contre l’Egypte, vice-championne d’Afrique. Les Pharaons ont noyé les Eperviers dans le Nil 3 buts à 0.

Ce n’était pas des manches importantes pour ses adversaires et les Eperviers n’ont pu démontrer le meilleur devant la Libye vendredi dernier et l’Egypte ce mardi à Alexandrie en Egypte, lieu de retraite des Eperviers du Togo dans le cadre de la trêve FIFA consistant à permettre aux nations de football de se mesurer ou de se préparer pour assurer les objectifs des calendriers respectifs en vue.

Le Togo a livré deux matches au cours de cette retraite. En réalité, ni la Libye ni l’Egypte n’avaient forcé sur le terrain pour contrer réellement les Eperviers. La Libye, qui était en déplacement à Alexandrie ne voulait pas prendre de risque. Quant à l’Egypte, à domicile, l’attente n’a duré que la première mi-temps, le compteur s’étant accéléré en deuxième partie.

Les Eperviers du Togo avaient à objecter sur leur performance actuelle après leur catastrophique prestation lors de la dernière phase finale de la coupe d’Afrique des nations en janvier-février 2017 au Gabon, ensuite à profiter pour entamer les préparatifs des échéances en vue, notamment les prochains éliminatoires de la CAN.

Le bilan à la fin des deux confrontations amicales, respectivement contre la Libye et l’Egypte, une lourde défaite et un match nul. Conséquences, le sélectionneur du Togo, Claude François-Marie Le Roy, n’a pas encore d’effectif pour la suite.

Du pain sur la planche

Mardi sur les rives du Nil contre l’Egypte, les Eperviers n’ont rassuré ni dans le goal ni dans la défense. Les trois buts encaissés par le Togo sont le fait des inconstances de la ligne défensive des Togolais. Dans l’état actuel, aucun sociétaire de cette ligne ne fera peur aux adversaires. Il a suffi seulement dix huit minutes aux Egyptiens de découvrir les failles, de percer cette défense et d’y enfoncer des buts et d’exposer au même moment le jeune et hésitant goal du Havre qui était le rempart des perches togolaises. L’Egypte aurait mieux forcé que les Eperviers s’en sortiraient avec un panier. Au même moment la chaîne entre le milieu et l’attaque a été étouffée. Claude a du pain sur la planche. Il a intérêt à «couvrir sa gueule» et de s’y consacrer avant les échéances qualificatives de juin prochain. Sa note n’a pas encore décollé depuis quelques mois. Avec regrets !

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1040 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire