L’actualité vue par Le Temps du Togo

Libre circulation: Rackets, prélèvements illicites aux postes frontaliers du Togo

Un rapport d’une ONG révèle des pratiques anormales aux postes…

Casques bleus Minusma : un soldat togolais perd la vie

Plusieurs casques bleus togolais ont déjà perdu la vie pour…

La création d’une monnaie unique de la Cedeao reportée à…

Pas de monnaie unique de la Cedeao en 2020. L’information…

El hadj Kantoutib YANDJA préside Foadan Football Club de Dapaong

Foadan, club de football de première division du Togo prépare…

Mise en œuvre politiques UEMOA: Avancée mitigée du Togo

L’espace UEMOA organise une revue annuelle où chaque pays évalue…

Kpalimé: Comprendre et expliquer l’importance des taxes dans une commune

Kpalimé et d’autres villes pilotes sont en voie d’expérimentation des…

CAN 2019 : Paul Biya s'implique dans l'accélération de construction

Le Président camerounais, Paul Biya s’implique dans l’avancement de préparation…

Marseille : des témoins assistent à un viol en pleine…

Trois amies qui célébraient leurs retrouvailles à la terrasse d’un…

CAN 2019 : Issa Hayatou répond à son successeur Ahmad

L'ancien président de la CAF, Issa Hayatou rumine à peine…

CEMAC : La forte baisse des réserves de change menace le…

Le FCFA menacé de dévaluation. Le FMI confirme les inquiétudes…

Le journaliste américain Garry Iwele interdit de quitter la RDC

Le journaliste indépendant Garry Iwele, basé à Washington, interpellé puis…

Des inspections pédagogiques célèbrent la citoyenneté par des saynètes

Des inspections pédagogiques ont accueilli un festival en cette fin…

Olusegun Obasanjo présente son livre «l’Afrique en marche»

L’écriture est devenue l’une des passions de l’ancien président nigérian,…

Togo recrute Directeur Général pour réguler l'ARCEP

Le Togo dit vouloir nouer avec les principes modernes de…

La CAF rejette les réserves du Togo contre le Bénin

La CAF a rejeté les réserves portées par le Togo…

Environnement : Les communautés Wadagni s’organisent autour de leurs forêts

Les vastes terres de Wadagni étaient prisées du fait de…

L’année scolaire se termine au collège militaire Eyadéma de Tchitchao

Tout se passe en beauté en cette fin d’année pour…

L'académie Kabiyè réactualise ses textes

Les membres de l’académie de langue nationale Kabiyè ont tenu…

Zones minières : nécessité d’un dialogue autour des droits des communautés

Le 25 juillet à Vogan le «dialogue des parties prenantes…

Qualification CHAN : Des réserves dans la double confrontation Togo-Bénin

Le Togo et le Bénin ont joué pour la qualification…

La vingtième promotion EFOFAT accède aux grades de sous-lieutenants

L’Ecole de Formation des Officiers des Forces Armées Togolaises (EFOFAT)…

Quarante entraîneurs togolais en quête de la licence B-CAF

Quarante entraîneurs de football du Togo sont en stage pour…

Les Akposso ont leur concours/festival de danses traditionnelles

Une première édition du festival de danses traditionnelles s'est déroulé…

Le FMI pourrait délocaliser en Chine dans dix ans

Selon la patronne du Fonds Monétaire International, Christine Lagarde, le…

Transport taxi : Le Caire, mégapole la moins chère au monde

Quelles sont les villes où le Taxi coûte le plus…

Elle trouve la mort dans un conflit foncier dans l’Akébou

Mme Tchando Bêta contribuait au revenu de la famille par…

Bassar: Un ponceau réaménagé et réceptionné sur la piste Dimori-Bikpadjabe

Bassar enregistre le désenclavement de deux localités naguère reliées par…

Rd Congo: sanctions envisagées pour les compagnies minières

La banque centrale de la RDC ne va pas du…

Les Etats-Unis opposés au siège de la RDC au Conseil…

Un siège pour la RDC au conseil des droits de…

Le CLAC de Notsè transformé en centre culturel numérique

Le Centre de lecture publique, CLAC de Notsè a fait…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Education : La grève des enseignants absente du Conseil des ministres

Timide reprise des cours après trois de grève, une petite accalmie car le Conseil des ministre a ignoré les agitations du front social.

Une relative accalmie est constatée depuis ce matin dans les écoles publiques du Togo après trois jours de grève lancée par trois syndicats enseignants : la CSET, la FESEN et l’USET. Les organisations syndicales se sont donc félicitées de la réussite de leurs actions.

La grève a pourtant connu des dérapages dans plusieurs localités, surtout  dans la capitale Lomé. Des milliers d’élèves des écoles publiques ont délogé leurs camarades des écoles privées, occasionnant des casses voire des blessés.

Malgré la réussite d’une grève massivement suivie, on constate un black-out total du côté du gouvernement togolais. Le sujet n’a même pas été évoqué au Conseil des ministres tenu ce 15 mars et sanctionné par un communiqué insipide portant sur la métrologie. Lire ici le COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES 15 MARS OK.doc.

Le gouvernement reste dans une logique de fermeté face aux syndicats qui entendent renouveler les actions jusqu’à obtention des satisfactions.

Dans un article sur le site officiel évoquant la grève, a été publié un fichier faisant l’état des lieux des primes des enseignants. Le gouvernement note une hausse des primes et des salaires ces dernières années et récuse la condition d’enseignants « parents pauvres de la fonction publique« .

« Après les professeurs d’universités et les magistrats, les enseignants sont les mieux lotis. Ils ont des avantages qui sont beaucoup plus importants que les autres fonctionnaires. C’est particulièrement vrai pour les salaires qui ont été revus à la hausse ces dernières années», écrit www.republicoftogo.com

Il s’ensuit que le gouvernement n’entend pas céder aux grèves « ni à la prise des élèves en otage« , considérée comme une forme de chantage. Pas donc d’achat de paix sociale. Par contre, Faure Gnassingbé et ses ministres comptent sur le pourrissement de la situation et son essoufflement.

Risque d’une année blanche ?

Cependant le raidissement du gouvernement et des syndicats n’est pas de nature à faciliter le règlement de la situation. L’école togolaise se délite encore plus sérieusement avec ces images d’enfants inquiets de leur oisiveté manifestant dans la rue.

Le second trimestre tend vers sa fin et le troisième est consacré aux examens de fin d’année, dont celui du baccalauréat, synchrone au niveau régional. Et à peine le tiers du programme est entamé, des sources proches des syndicats.

Aussi, dans certains lycées publics, les classes de première viennent-elles à peine de commencer les chapitres en « sciences de la vie », contrairement aux élèves des écoles privées. Les examens du baccalauréat première partie auront lieu en mai.

L’école togolaise est depui la fin des années 1980 sur une pente déclive structurellement en voie délitement. Année après année, les enseignants multiplient  les grèves sans que l’on constate une évolution notable sur le terrain.  Le gouvernement et les syndicats prendront-ils le risque de creuse encore plus la tombe de l’école ?

 

735 Vues totales 2 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter