Des milliers d’élèves dans la rue à Lomé et à l’intérieur du Togo

Suite à la grève de trois jours des enseignants lancée par la CSET, des milliers d’élèves manifestent dans les rues de Lomé et de l’intérieur du Togo.



Depuis 8 heures ce matin, certains quartiers de Lomé (Lycée-Tokoin Est, EPP Gbonvié) et les rues des villes de Tchamba et Amou-Oblo grouillent de milliers d’élèves réclamant le retour des enseignants dans les salles de classe.

Les élèves du lycée Tchamba ville sont en train de déloger leurs camarades des autres établissements. A Wahala (préfecture du Haho), la nationale numéro 1 est bloquée. Quant à Amou-Oblo et ailleurs, des élèves sont en train de déloger leurs camarades des autres établissements.

La grève est massivement suivie dans presque toutes les écoles.

Les manifestations des élèves interviennent dans le contexte de la grève de trois jours qu’opère la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET). Ce débrayage, “reconductible si aucune solution n’est trouvée”, a débuté ce lundi et prendra fin ce 8 mars.

La CSET dénonce le refus du gouvernement d’intégrer dans la fiche de paie les primes de logement, de salissure, de nuitée, d’affection…

Sur Radio Victoire FM ce matin, le ministre de la Fonction publique, Gilbert Bawara, principal négociateur en chef du gouvernement, a taxé les enseignants d’irresponsables. Il aurait aussi déclaré que “l’école n’est pas une priorité pour le gouvernement”. Une saillie guère de nature à tempérer l’ardeur des grévistes.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 846 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire