Chefs traditionnels en médiation entre prêtres vaudous et populations

Prêtres et prêtresses vaudous des Lacs

Les chefs traditionnels Guin des Lacs appellent les prêtres et prêtresses Hounon ainsi que les populations au pardon, à la réconciliation et à l’unité. Le palais royal de Glidji est favorable à une telle médiation, en prélude à la prochaine célébration de l’édition 2017 de la prise de la pierre sacrée.

Le Roi du peuple Guin, Sédégbé Foli-Bébé XV, exprime sa reconnaissance aux prêtres, prêtresses et au peuple Guin. Le 1er septembre dernier des violences et incompréhension ont conduit à une double prise de la pierre sacrée lors du rituel final de la fête traditionnelle dans la préfecture. Les chefs traditionnels expriment leurs compassions aux victimes et invitent chacun à poursuivre la culture de la paix et de la tolérance.

Pour une gestion efficiente des temples et couvents à cause de l’anarchie totale qui y règnent aujourd’hui, les rois et chefs traditionnels, les chefs de collectivités et des familles Gê en appellent à l’autorité publique pour les aider à donner force de loi au « texte fondamental régissant les rituels et temples Gê » pour mettre de l’ordre et mettre « hors d’état de nuire, toute personne tentant de troubler l’ordre social et la quiétude des populations par l’inobservance de ces dispositions ».

Les «médiateurs» jugent qu’il y a nécessité de finaliser les textes du règlement intérieur devant régir désormais les couvents. Ces textes doivent être déposés au secrétariat du palais royal de Glidji avant le début des cérémonies de Sédodo en 2017.

Avatar
A propos Emilie ORONG 720 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire