Profanation des tombes à Afagnan

Huit tombes ont été retrouvées ouvertes et vidées de leur contenu le samedi 29 octobre au cimetière d’Afagnan-Awassi, dans la préfecture du Bas-Mono. Cette découverte a été faite par un groupe de jeunes du quartier qui, sur instruction du notable, ont voulu mettre au propre le cimetière en prélude à la fête de la Toussaint.

Les profanateurs ont cassé les tombeaux et creusé des trous jusqu’au niveau des ossements. Ils ont vidé les tombes en laissant quelques débris des os humains sur le sable. Le responsable des jeunes du quartier a expliqué que le cimetière est trop encombré et abandonné sans aucune sécurité. Il a saisi l’occasion pour inviter la population à entretenir ces lieux et demande aux cadres du milieu et aux bonnes volontés de les aider en vue de clôturer le cimetière.

Les autorités locales se sont rendues sur les lieux pour constater les faits.
La profanation des tombes a pris ces derniers temps une ampleur inquiétante et considérable dans la localité et les environs. La population est invitée à la vigilance et à la collaboration avec les forces de l’ordre et de sécurité en vue de démanteler les auteurs et venir à bout de ce phénomène.

Afagnan, chef-lieu de la préfecture du Bas-Mono, est située au sud-est du Togo où le cimetière est sacré mais où aussi la question de profanation de tombes vit de beaux jours. La dernière affaire autour de la profanation des tombes remonte à la mi-octobre de cette année. Le présumé profanateur, arrêté, avait déclaré qu’il vendait les éléments de ses fouilles pour se procurer des fournitures pour ses enfants. C’était déjà la rentrée scolaire. Ceci se passait dans le Vo et le Yoto, préfectures contiguës.
Le Temps avec Atop

Avatar
A propos Emilie ORONG 785 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire