Le Parti des Togolais en conseil national pour un intérim à Alberto Olympio

Dans un message à ses militants et diffusé sur les réseaux sociaux, Alberto Olympio, le Président du Parti des Togolais, annonce la tenue d’un Conseil National dans les « tout prochains jours » pour statuer sur la nouvelle donne du parti. M. Olympio ne peut plus assurer la présidence du parti après sa condamnation à 5 ans de prison ferme et plus de 10 millions d’euros de pénalités financière par la justice togolaise aux termes d’un jugement très controversé qui le voue à l’exil.

« En attendant, le Parti des Togolais doit continuer à fonctionner et respecter son agenda. Bien sûr au vu des circonstances, des réajustements vont se faire, dans le respect de nos statuts. Je vais convoquer dans les tous prochains jours un Conseil National qui statuera sur l’intérim de la Présidence jusqu’au prochain congrès », déclare Alberto Olympio dans un message plein d’amertumes et de réconfort adressé aux militants.

Depuis le départ de M. Alberto Olympio en 2015, c’est son directeur de cabinet, Nathaniel Olympio, cheville ouvrière du parti qui assume en quelque sorte l’intérim. Même si le parti pourrait pâtir de l’aura d’ingénieur informatique internationalement connu de son président, il n’en demeure pas moins que M. Nathaniel Olympio est aussi un redoutable homme politique qui maintiendrait le cap du navire de ce jeune parti.

Le Parti des Togolais a été créé en 2014, à la veille de la présidentielle 2015. Rapidement le parti s’est fait un nom sur la scène nationale en portant la question qui fâche de la transparence du fichier électoral dont l’expertise de la Francophonie a montré qu’il était “vérolé” à 75%.

Dans un retournement de situation inattendu, l’ANC et son candidat Jean-Pierre Fabre, et le pouvoir se sont entendus pour aller à la présidentielle avec un fichier électoral corrompu, en dépit des protestations du reste de l’opposition.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 875 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire